Archives de Tag: Thaïlande

Immersion dans la Thaïlande ultra-touristique: aux environs de Krabi

En mettant tous nos séjours bout à bout, nous avons séjourné plus de trois mois en Thaïlande et nous commençons à bien connaitre le pays, à l’exception toutefois de la région qui est pourtant la plus touristique, celle des îles et les plages du sud.

En route pour la Malaisie, c’est l’occasion pour nous de découvrir cet autre visage de la Thaïlande. Le choix de l’itinéraire est difficile: où faire étape? Dans cette région, il existe des centaines d’îles, des milliers de plages et bien plus d’hébergements encore. C’est une compagnie aérienne low-cost qui choisira la destination pour nous: un billet d’avion à un prix imbattable, mois cher que le train ou le bus, pour rallier Bangkok à la ville de Krabi. Nous trouvons facilement un hébergement familial confortable, à proximité de la plage et à une vingtaine de kilomètres de la ville.

La région de Krabi est très belle, pics karstiques qui dominent la côte, longues plages, mer turquoise d’où émergent des îles boisées, et la civilisation très présente. La route qui mène à la plage est bordée d’établissements pour accueillir les nombreux touristes: hôtels luxueux, restaurants et bars branchés, agences de voyage, salons de massage… Cependant, la saison touristique s’achève déjà. Restaurants, bars et plage sont quasiment déserts.

A la plage
A la plage

Comme les prix des transports, excursions, restaurants sont assez élevés, nous nous contentons d’activités bon marché, baignade et jeux sur la plage, et de repas simples, pris dans un restaurant local. Rien d’exceptionnel à vous raconter donc, mais nous avons passé une semaine agréable et les enfants se sont bien amusés.

IMG_1876

Retrouvailles à Bangkok

Après une séparation de deux semaines, nous avons retrouvé Lise et François-Xavier à Bangkok. Leur avion a atterri à 5h du matin et ils sont venus nous réveiller dans notre chambre avec du bon pain belge, du chocolat, de la pâte à tartiner… Miam!

L’après-midi, première sortie en famille… à l’hôpital BNH de Bangkok! Les hôpitaux de Bangkok sont très réputés pour la qualité de leurs prestations. Fauteuils moelleux, lustres, la salle d’attente de cet hôpital fait plutôt penser au lobby d’un hôtel de luxe. Direction le service pédiatrique pour Loïc et Lucie, qui ont de fortes fièvres depuis quelques heures. Après quelques analyses, le verdict tombe: grippe de type A. Eh oui, il est possible d’attraper la grippe par 35°c. Nous recevons le traitement adéquat. Diagnostique rapide et service impeccable, nous vous conseillons vraiment cet hôpital si, un jour, vous tombez malade à Bangkok. Cela si toutefois, comme nous, vous êtes bien assurés, car le prix des prestations est élevé.

Voilà pourquoi nous sommes restés quelques jours supplémentaires à Bangkok, en attendant que les petits bourlingueurs se rétablissent.

Kamphaeng Phet à vélo

Kamphaeng Phet est une petite ville du Nord-Ouest de la Thaïlande. Notre arrêt dans cette ville constitue notre avant-dernière étape avant de passer la frontière birmane. Nous prenons notre temps et profitons des quelques jours qui restent avant l’expiration de notre visa thaïlandais pour visiter cette cité peu touristique, qui abrite pourtant des vestiges remarquables, datant de l’époque Sukhothai. Située à moins de cent kilomètres de Sukhothai, Kamphaeng Phet fut une cité prestigieuse et florissante au XIVème et XVème siècles.

Moins impressionnantes que celles de Sukhothai, mais néanmoins très belles, la plupart des ruines sont disséminées dans un grand parc ombragé. L’ombre est bienvenue, car la chaleur est maintenant étouffante. Nous avons loué des vélos pour explorer l’endroit: les plus petits ont grimpé à l’arrière de nos bicyclettes et Lise chevauche un vélo pliable pour adulte, dont la selle a été abaissée. Le vélo est le moyen de transport idéal pour découvrir le site: les larges allées sont désertes, on se faufile aisément sur les sentiers de terre, on longe les ruines pour s’arrêter au plus près des temples. On s’essaie au geocaching, mais le site est si peu fréquenté que la plupart des caches ont disparu, faute d’entretien – nous en trouverons tout de même deux. Après une belle balade, malgré la chaleur parfois éprouvante, nous quittons le parc pour visiter encore  deux temples en ruines, situés eux au coeur de la cité. On termine la journée par un petit tour à la foire qui s’est installée en centre-ville, et par un délicieux repas dans un restaurant spécialisé dans les barbecues.

Le lendemain, il fait plus chaud encore: les vélos nous serviront à rallier la piscine municipale, récente et spécialement conçue pour les enfants. Un peu de frais et beaucoup de plaisir pour nos petits bourlingueurs!

Petites balades dans Bangkok

Nous avons passé encore quelques jours à Bangkok avant de nous diriger vers l’Ouest et la Birmanie… nous en avons profité pour étudier ou plonger dans la piscine de l’hôtel. C’est le début de la saison chaude en Thaïlande, un peu de fraîcheur est toujours bienvenue.

Nous avons fait un peu de tourisme également: il y a tant de sites à visiter à Bangkok! Flâneries dans les ruelles de Chinatown, jusqu’au Wat Traimit, qui abrite une magnifique statue de Bouddha en or massif! Celle-ci pèse plus de deux tonnes. Malgré le flot de touristes qui nous entoure, les bourlingueurs sont ravis de retrouver l’atmosphère sereine d’un temple. Le lendemain, nous empruntons à nouveau le bateau-bus du fleuve Chao Praya pour nous rendre au musée des barges royales. Ces barges, qui ont pour certaines plus d’un siècle, sont utilisées chaque année pour une majestueuse parade sur le fleuve. Loïc est très impressionné par les grands bateaux qui peuvent accueillir plus de 50 rameurs!

La plage…

Beaucoup de gens associe l’image de la Thaïlande à celle d’îles paradisiaques et de longues plages de sable blanc, bordées de cocotiers, sous un ciel bleu azur. De nombreux voyageurs viennent chercher sous ces latitudes la plage parfaite, sereine, ourlée d’une mer turquoise. La réalité est souvent autre: les plages sont belles, certes, mais les hordes de touristes qui les fréquentent ne sont pas tous en quête de sérénité. En de nombreux endroits, la quiétude a un prix, qu’une famille en voyage au long cours ne peut pas payer.

Sauf à Koh Kood.

L’île, à l’extrême est de la Thaïlande est relativement peu développée pour le tourisme. Elle abrite cependant plusieurs complexes hôteliers, souvent confortables, parfois indécemment luxueux. Difficile de trouver un logement à moins de 100 euros la nuit. On ne se décourage pas et, après quelques heures de recherche en ligne, on déniche un bungalow familial pour moins de 20 euros la nuit. On effectue la réservation, tout en appréhendant un peu la semaine qui s’annonce. Pas sûrs que notre logement bon marché soit à la hauteur de nos espérances. Pas certains non plus d’apprécier la vie sur l’île: nous ne sommes pas des inconditionnels de la plage, et nous, adultes, craignons un peu de nous ennuyer.

Après une semaine passée à Koh Kood, nous en sommes revenus enchantés! Un bungalow simple mais propre dans un immense jardin planté de cocotiers, des espaces vastes et calmes pour étudier, un petit restaurant délicieux et bon marché à proximité, des plages magnifiques à quelques minutes à pied seulement et des rencontres chaleureuses avec la famille gérante de l’hôtel et une famille de français en voyage.

Nous nous sommes baignés, nous avons fait des châteaux de sable et une superbe randonnée dans l’arrière-pays. Mais la grande découverte de ce séjour, ce fut la plongée avec masque et tuba. Lise et Loïc ont adoré découvrir les fonds sous-marins; coraux, oursins et myriades de poissons colorés. Nous avons tellement apprécié que nous sommes partis en excursion pour explorer le parc marin de l’île voisine.

Un petit aperçu en vidéo et quelques images:

Balade à dos d’éléphant

Avant de passer à la suite, on vous montre quand même quelques photos de notre balade à dos d’éléphant, en compagnie de Bernadette, Frank et Bonne-Maman, qui ont grimpé eux aussi sur le dos d’un éléphant.

Chevaucher un éléphant, c’est comment? En fait, c’est plutôt confortable, d’autant plus que, pour notre balade, nous étions assis sur un petit banc garni de coussins bien rembourrés. Ca tangue légèrement, mais surtout, c’est très, très haut!
Notre balade nous a menés d’abord dans la rivière, puis dans la jungle, et enfin le long des bâtiments de la nurserie, juste assez près pour apercevoir un bébé éléphant. Tout le monde, oui tout le monde, a adoré la balade!

Aux alentours de Chiang Mai

Chiang Mai est la dernière étape de notre tour de Thaïlande en voiture, avant le retour en train de nuit à Bangkok. La distance entre Chiang Mai et Chiang Rai n’est pas très longue, à peine plus de 200 kilomètres. Sur le trajet, nous faisons tout de même une petite halte imprévue le long de la route, dans un village où jaillissent des sources d’eau chaude. Les enfants ont le plaisir de cuire de oeufs de caille dans une source.

Arrivés à Chiang Mai, nous profitons de la voiture pour nous rendre au temple de Doi Suthep, qui se dresse sur une montagne à une vingtaine de kilomètres de la ville. J’avais gardé le souvenir d’un immense escalier et d’une rude montée sous un soleil écrasant, lors de notre première visite en Septembre 2011. En réalité, la montée est assez courte et facile. Le temple, très fréquenté par les touristes et les fidèles, est aussi beau que dans nos souvenirs, même si la vue sur la ville de Chiang Mai est obscurcie par un léger brouillard. Nous observons les avions qui, au loin, atterrissent sur l’aéroport de Chiang Mai. Une belle façon de finir cette agréable journée!

Chiang Rai et le nord de la Thaïlande

Nous arrivons bientôt au terme de notre tour de Thaïlande en voiture (ou plutôt en minibus). Chiang Rai, une petite ville de l’extrême nord est notre avant-dernière étape. Le lendemain de notre arrivée, nous découvrons la ville à pied: quelques temples remarquables, un jardin municipal très kitsch mais admirablement fleuri, un petit musée très instructif concernant les ethnies de Thaïlande. Le soir, place à la fête: la rue principale se transforme en « Walking Street », un grand marché très animé.  Toutes les générations s’y retrouvent pour flâner, manger ou danser!

Le lendemain, nous entreprenons une excursion dans les montagnes du nord, près de la frontière birmane, vers le petit village de Mae Salong. Les paysages sont splendides. Quelques kilomètres avant Mae Salong, nous arrêtons au milieu des plantations de thé pour une dégustation et quelques achats. Plus loin, un splendide chedi domine le village. Il nous faudra grimper plusieurs centaines de marches pour y accéder, mais quelle vue magnifique!

Après une pause déjeuner au sommet de la crête et une petite balade dans le marché du village, retour vers Chiang Rai en fin d’après-midi.

Escale culturelle à Si Satchanalai

Sur la route qui nous mène de Sukhothai dans la centre de la Thaïlande, à Chiang Rai, dans l’extrême nord, nous nous arrêtons à Si Satchanalai, à 60 km de Sukhothai, pour visiter le parc historique. Les ruines de Si Satchanalai datent de la même époque que celles de Sukhothai mais le site historique est plus isolé, au coeur de la forêt, ce qui lui confère un charme particulier.

Nous commençons par l’ascension d’une colline pour admirer le temple et la vue au sommet. Nous continuons par un sentier peu fréquenté vers un autre temple, puis redescendons dans la plaine où quelques temples majestueux se succèdent. Après cette belle balade, il est temps de prendre la route pour parcourir les quelques 400 kilomètres qui nous séparent de Chiang Rai.

IMG_8776

Sukhothai: à pied et à vélo dans le parc historique

Comme promis, voici la suite des nos aventures lors des dernières semaines!

Sukhothai est la plus ancienne capitale du royaume de Siam. Elle a été fondée au XIIIème siècle et est restée florissante jusqu’au XVème siècle. De la vieille capitale il reste de nombreux vestiges, des temples en ruines, certains situés au coeur de la petite ville, d’autres éparpillés dans les campagnes alentours. Bonne surprise en arrivant dans la ville : les nombreux loueurs de vélos louent des bicyclettes de toutes tailles et disposent de sièges enfants. C’est décidé, nous visiterons une partie du site à vélo !

Seuls les bourlingueurs et Bernadette se lancent dans l’aventure. Francine préfère une journée détente au bord de la piscine et Frank choisit de visiter quelques temples proches, puis de chouchouter ses pieds gonflés par la chaleur grâce à un massage thaï.

Pour les cyclistes, départ vers le nord, pour une visite des temples à l’extérieur de l’enceinte de la ville. Premier arrêt au Wat Phra Pai Luang, un temple très vaste entouré d’une douve. On continue vers le Wat Si Chum qui possède un célèbre et surprenant bouddha assis. De retour sur nos bicyclettes, nous nous dirigeons maintenant vers l’ouest. La prairie laisse place à la forêt, agréable et parsemée de ruines antiques. On flâne et on s’arrête parfois pour visiter un site bien préservé : il y en a tant qu’on ne peut pas tous les voir ! On choisit de grimper raide pour voir le chedi du Wat Khao Phra Bat Noi, qui domine la plaine du sommet d’une colline. Quelques kilomètres plus loin, nouvelle ascension pour admirer le Wat Chedi Ngam. Au Wat Tuk, nous agrémentons la visite de la découverte d’une geocache : il y en a des dizaines disséminées dans les ruines. Après une pause déjeuner bien méritée, direction le sud, pour plus de temples et de caches, au Wat Chetuphon et au Wat Chedi Si Hong. Enfin, nous retournons vers l’est en direction de notre hôtel et surtout de sa piscine!

Le lendemain, visite du site au cœur de la ville en famille cette fois, à pied pour les grands et à vélo pour les petits. Loïc est encore un peu incertain sur son petit vélo, mais après quelques essais, il se débrouille comme un chef et parvient même à démarrer sans aide ! Nous visitons les sites les plus touristiques et les plus spectaculaires, le Wat Mahathat et le Wat Si Sawai. Malgré la popularité du site, les touristes sont peu nombreux et la balade est très agréable. Encore quelques Wat et nous terminons cette belle journée à la piscine.