Archives de Tag: Hampi

Découverte de Hampi

Il nous est un peu difficile de quitter Cochin. Encore une fois, la combinaison de train ou de bus pour nous rendre à notre prochaine destination est un vrai casse-tête et nous choisissons… l’avion! En général, nous préfèrons des moyens de transports plus écologiques, mais comme nous sommes un peu plus pressés que d’habitude et que les transports terrestres sont très lents et vite complets, la solution de l’avion apparait vite comme la seule raisonnable.

Pas si simple toutefois: d’abord, il y a l’incertitude de savoir si l’aéroport de Cochin, fermé en raison des risques d’inondations causées par la mousson réouvrira à temps pour notre départ. Le service se rétablit la veille de notre voyage. Nouveau vol à bord d’un petit avion, cette fois-ci à destination de l’aéroport de Hubli. De là, il nous faut prendre un train pendant plusieurs heures à destination de Hosapete. Enfin, un taxi nous fait parcourir les 15 kilomètres qui nous séparent de notre destination finale, Hampi.

Hampi est un site archéologique remarquable. Des dizaines et des dizaines de temples éparpillés dans une zone semi-aride entre des blocs de granit massifs et un végétation d’arbustes et d’épineux. Certains temples sont entretenus et fréquentés, d’autres sont isolés, abandonnés ou ignorés des touristes. Quelques grandes balades à pied nous permettent de découvrir quelques sites au hasard des chemins. Nous louons également des scooters pour nous rendre sur les sites plus éloignés. Enfin, près du village de Hampi, quelques monuments sont facilement accessibles, tels le temple Virupaksha, encore en activité, où une éléphante très douée bénit les fidèles en échange d’un petit billet!

Hampi est une escale un peu hors des sentiers battus. Nous y croiserons relativement peu de touristes indiens et quasi aucun touriste étranger. C’est étonnant car le site et son environnement naturel sont magnifiques. Témoignage de ce désintérêt des touristes: on trouve assez peu d’hôtels et de restaurants aux environs.

Voici en images, notre découverte d’Hampi:

Pour quitter Hampi, c’est de nouveau toute une saga. Les rares trains de nuit  directs pour Goa sont complets, nous devons combiner un train de jour et un train de nuit. Retour donc en taxi jusqu’à la gare de Hosapete. Là, on apprend que le train qui doit nous conduire à Hubli a 2 heures de retard. On prend donc la direction de la gare routière pour essayer d’attraper un bus vers Hubli. A la gare routière, impossible d’obtenir des informations claires: de quel quai part le bus pour Hubli? A quelle heure? Nous attendons une demi-heure un hypothétique bus qui ne viendra jamais, avant qu’un autre voyageur ne nous signale que le départ est annulé. Retour à la gare ferroviaire pour attraper notre train en retard de 2 heures, lequel arrive bien au moment annoncé.  Heureusement que nous avions anticipé et prévu un large laps de temps entre nos deux trains. Nous embarquons sans problème dans le train de nuit pour Goa dans une couchette tout confort de 3ème classe.


Hébergements à Hampi: 

Les hébergements de qualité sont plutôt rares à Hampi. Nous avons profité d’une promo pour louer deux chambres doubles au Clark’s Inn de Kamalapura, un hôtel 3 étoiles plutôt fané. Même avec la promo, le rapport qualité-prix n’était pas extraordinaire (seule la petite piscine aurait pu faire la différence, mais il ne faisait pas suffisamment chaud pour en profiter vraiment!).

Nous avons franchement préféré notre deuxième hébergement, un homestay simple mais grand, tout neuf et ultra-propre. Pas encore de nom pour cet hébergement, il faut se renseigner auprès du propriétaire du restaurant Mango Tree dans le village de Hampi.