Tous les Articles par 5travelbugs

Jouer en voyage

Les petits bourlingueurs n’ont emporté que quelques jeux avec eux: un doudou chacun, des petites voitures, quelques legos, des jeux de société peu encombrants tels que des cartes. Pour faciliter le voyage, tout doit pouvoir être rangé dans leurs trois petits sacs à dos. En outre, nous avons emporté du matériel de dessin et de bricolage, crayons de couleurs, peinture et pinceaux, tubes de colle, qui nous sont utiles à la fois dans le contexte scolaire et pour se distraire. Enfin, en particulier lors des longs trajets en bus, les enfants disposent, sur la tablette, de jeux, livres digitaux et dessins animés.

Lucie déguisée avec une imitation de costume traditionel
Lucie déguisée: une imitation de costume traditionnel
Le roi Loïc
Le roi Loïc
Lise également déguisée
Lise également déguisée

 

Comme nous sommes souvent à l’extérieur, la nature offre un grand terrain de jeu. Les enfants apprécient particulièrement la présence de hamacs. L’adage selon lesquels les enfants peuvent s’amuser avec peu de choses se vérifie souvent. Ces derniers jours, les petits bourlingueurs ont reçu une panoplie de petits cadeaux originaux: des objets fabriqués à partir de tiges de bananier, moulin à vent, sauterelles, couronnes, bracelets, et épées. Lise, qui se passionne pour les origamis, a également voulu apprendre à bricoler ces petits objets. Les sauterelles sont un peu difficiles à réaliser, mais Lise réussit de très belles couronnes fleuries.

Quelques jouets en tige de bananier
Quelques jouets en tige de bananier
Lise s'exerce à tresser les feuilles de bananier.
Lise s’exerce à tresser les feuilles de bananier.

Finalement, même s ‘ils jouent souvent entre frères et soeurs, ce sont des compagnons de jeux de leur âge et surtout les amis de l’école qui leur manquent le plus. Parents et enfants qui lisez ce blog, n’hésitez pas à nous envoyer des e-mails, photos et commentaires. On se réjouit tous beaucoup d’avoir de vos nouvelles!

Escapade au marché flottant de Can Tho

Après quelques aventure sur l’ile de Phu Quoc, et d’autres à Chau Doc, nous voici depuis quelques jours revenus dans la région de Can Tho. Cette région du delta du Mékong nous plait beaucoup, ainsi que l’endroit où nous séjournons, le Green Village Homestay.

Ce matin,  nous sommes debout à 5 heures du matin pour rendre au marché flottant de Can Tho. Un trajet à pied d’un quart d’heure jusqu’à notre petite embarcation, puis nous voilà partis vers le marché. Le bateau glisse sur l’eau tranquille des canaux pendant 45 minutes avant d’atteindre le fleuve. Des dizaines de bateaux se trouvent là, avec des chargements variés: fruits, légumes,…

De larges barges déchargent de grandes quantités de denrées dans des barques plus petites. De tous petits bateaux naviguent entre les barges offrant thé, café, sodas. Nous abordons une petite embarcation qui nous prépare notre petit déjeuner en quelques instants: un délicieux bol de nouilles!

Un bateau petit-déjeuner!
Un bateau petit-déjeuner!

Notre petit déjeuné terminé, nous repartons. Le marché est assez touristique et nous croisons quelque larges embarcations remplies de touristes. Notre petit bateau se faufile. Quelques dizaines de metres plus loin, nous accostons un autre bateau sur le toit duquel nous grimpons prestement. Des marchands préparent des délicieuses tranches d’ananas à la chair juteuse et sucrée. Les enfants adorent!

Après un dernier petit tour sur le marché, nous voilà repartis. Dans ce dédale de petits canaux, nous arrivons dans une autre auberge où nous allons complémenter notre petit déjeuner déjà copieux. Au menu : un barbecue un peu particulier avec serpent, rat des rizières et grenouilles! Nous dégustons d’abord quelques morceaux de fruits: fruits du dragon, mangues, pamplemousses, jack fruit, longans et ramboutans . Bien sûr, tous ces fruits sont absolument délicieux! Nous commandons ensuite du rat des rizières et de la grenouille. Pas de serpent, notre guide ne nous le conseille pas, elle juge la chair de serpent élastique et peu savoureuse. Cependant, les enfants s’amusent beaucoup à observer et caresser les serpents encore vivants. Nos plats sont prêts en quelques minutes, les enfants en raffolent, c’est effectivement succulent! En effet nous avons tous décidé depuis longtemps de laisser tomber les préjugés et de goûter à tout!

A droite, le rat des rizières, à gauche, la grenouille
A droite, le rat des rizières, à gauche, la grenouille

Massage à la vietnamienne

Attention, âmes sensibles s’abstenir!

François-Xavier, qui souffre d’un mal de dos depuis quelques jours, a fait l’expérience d’un massage traditionnel vietnamien. Première étape: notre masseur se munit d’un petit outil métallique, similaire à une roulette, saisit une petite bouteille d’huile odorante qu’il répand à petites touches sur le dos de François-Xavier tout en appuyant vigoureusement avec l’outil pour faire pénétrer l’huile. Après une grosse demi-heure de massage, le dos de François-Xavier porte de large marques, l’opération semble assez douloureuse, espérons qu’elle sera bénéfique.

Le lendemain soir, notre masseur procède à la deuxième étape: à l’aide d’un tampon imbibé d’alcool qu’il enflamme, il fait le vide d’air dans de petits pots en verre qu’il applique ensuite sur le dos de François-Xavier. Après quelques minutes, il détache les pots sous vide et répète l’opération plusieurs fois. Le résultat est saisissant, le dos est maculé de sombres traces circulaires, vraiment étranges. Est-ce douloureux? D’après François-Xavier, c’est désagréable, sans être insupportable.

24 heures plus tard, les douleurs dans le dos se sont largement atténuées!

les marques sont assez impressionnantes!
les marques sont assez impressionnantes!

Discover the Tra Su bird sanctuary

The Tra Su bird sanctuary is a marvellous place, a dense forest of immersed trees, a refuge for birds and other endangered species of the Vietnamese fauna. The visit combines a short motorboat ride that  brings you to the heart of the forest, a wonderful 15-minute tour onboard a rowing boat, gliding on the smooth green waters, surrounded by trees and dozens of birds, and a short walk and climb to the top of an observation tower.

Wonderful Tra Su bird Sanctuary
The boat rides, bird watching and climb to the tower make it a great excursion to arrange with kids. Even if your children are as young as mine, the half-day exploration of the sanctuary will enchant them.
View from the top of the observation tower
Tra Su is difficult to reach by public transportation, best is to book a tour or arrange transportation through your hotel or travel agency. Through our guesthouse (Murray Guesthouse), we booked 2 motorbikes with drivers, who brought the five of us to the sanctuary for a total cost of 40 USD. This included a few stops and detours on the way back to visit temples. Entrance to the sanctuary cost us 75000 VND per person; we were not charged for the children.

Embarquez pour une découverte de la réserve d’oiseaux de Tra Su

La réserve de Tra Su est située à une vingtaine de kilomètres de la ville de Chau Doc. C’est un endroit idyllique, une forêt dense engloutie par les eaux et peuplée de milliers d’oiseaux. Pour y accéder, nous devons louer deux mobylettes avec chauffeurs, la location individuelle de mobylettes n’est pas pratique courante à Chau Doc. Pour vous faire découvrir la réserve, rien de tel que des petites vidéos. Embarquez avec nous, tout d’abord à l’arrière d’une mobylette, puis dans un petit bateau à moteur pour rejoindre le cœur de la réserve, et enfin dans un bateau à rames, glissant silencieusement sur les eaux calmes.

Balade à mobylette: Vers la réserve: Au coeur de la réserve: Petit bonus: Lucie fait sa sieste sur la moto. Quelques photos pour finir:

Vue du haut de l'observatoire qui domine la réserve. Au loin, on aperçoit le mont Sam.
Vu du haut de l’observatoire qui domine la réserve. Au loin, on aperçoit le mont Sam.
Sur le chemin du retour, nous avons visité un temple.
Sur le chemin du retour, nous avons visité un temple.
Nous avons donné à manger aux poissons.
Nous avons donné à manger aux poissons.

Excursion à bicyclette

Lise vous a déjà narré notre expédition d’hier, mais je ne résiste pas à l’envie d’y ajouter quelques photos et détails.

C’est en rentrant un soir à notre hotel, le Murray Guesthouse à Chau Doc, que nous avons aperçu les trois vélos rangés dans le hall d’entrée: un vieux vélo pour François-Xavier avec un porte-bagage confortable pour accueillir Loïc, un mountain bike pour Joëlle, qui prendra Lucie dans le sac à dos, et surtout un petit vélo d’enfant, rose ,de marque « Hello Kitty », pour Lise qui se réjouit immédiatement. C’est décidé, nous réservons les trois vélos, mis à disposition gratuitement, pour notre expédition du lendemain.

Le mont Sam est facile d’accès: la route qui relie le centre-ville au mont est large et longiligne. Dès le premier kilomètre, un incident nous arrête: la roue du vieux vélo est crevée. Nous sommes à proximité immédiate d’un petit garage. Service efficace, agréable et bon marché, quelques minutes plus tard, nous sommes prêts à repartir avec un pneu flambant neuf.

Réparation du pneu crevé
Réparation du pneu crevé

Après 7 kilomètres d’une route chaotique, en travaux, en plein soleil, nous atteignons le mont Sam. Nous déposons nos vélos au pied de la colline et entamons l’ascension. 284 mètres de dénivelé à grimper, peu d’ombre, les trois enfants, courageux, ont tout parcouru en marchant. Arrivés au sommet, quelle vue magnifique! Nous sommes à la fin de la saison des pluies, la plaine est largement inondée et l’on aperçoit les collines du Cambodge proche.

Une vue exceptionnelle
Une vue exceptionnelle

Une pause bien méritée dans un hamac, puis nous voilà repartis. Nous prenons le temps maintenant de visiter quelques temples qui ornent la montagne. A mi-chemin, nous nous arrêtons pour déjeuner: la terrasse du luxueux Victoria Nui Sam Lodge, qui surplombe la vallée, est magnifique. Pour le plus grand plaisir de Lise, la bibliothèque de l’hôtel a quelques revues enfantines en français.

Le restaurant de l'hôtel Victoria
Le restaurant de l’hôtel Victoria

L’après-midi est déjà bien entamée lorsque nous continuons la descente. Au pied du mont Sam, plusieurs temples sont particulièrement intéressants: chargés d’histoire, de légendes, et somptueusement décorés.

Les temples sont gardés par des personnages histories ou légendaires.
Les temples sont gardés par des personnages historiques ou légendaires.

Il est temps de rentrer, la route est encore longue et l’orage menace. Nous serons de retour, fatigués mais contents, quelques minutes avant la pluie.

Le mont Sam!

Texte de Lise, photo de Lise et François-Xavier

Nous sommes partis à vélo jusqu’au mont Sam, la montagne sacrée. Elle est à 7km. Nous sommes montés a pied, il y avait jusqu’à 30% de pente, c’était très difficile!!! Il y avait 2 km! Au sommet, c’était très beau. En redescendant, nous nous sommes arrêtés au Victoria hotel. A la fin, nous avons vu les temples.

Nous montons le mont Sam.
Nous montons le mont Sam.
La vue d'en haut
La vue d’en haut
Thoai Ngoc Hau, celui qui a fait construire le canal qui sépare le Cambodge du Vietnam.
Thoai Ngoc Hau, celui qui a fait construire le canal qui sépare le Cambodge du Vietnam.
Nous somme monté.
Nous somme montés.
Un joli temple
Un joli temple

Cycling around Chau Doc with children

A good thing about the Murray Guesthouse in Chau Doc is that the hotel, next to offering a family room (triple, 43 USD a night, breakfast included – children under 9 stay for free), puts bikes at your disposal, including one in children size.

Hopefully your child is a girl, because an 8-year old boy might not be enthusiastic about riding a pink, ‘Hello Kitty » bike. It was perfect for our daughter. One child behind his dad on one adult bike, our youngest girl in the carrier on my back, and off we went, the 5 of us, to travel the 7-km distance to the nearby sacred Sam moutain.

Lise on her « Hello Kitty » bike

A few hundred meters further, we have to stop already: one tire is flat. Thanks to friendly and efficient  Vietnamese repair service, we’re ready to start again a quarter later, with a brand-new tire. Tire and service cost us no more than 80000 VND.

Repair service was flawless

The route to Sam mountain is somewhat dull, flat and straight. The road is currently a worksite, large and empty, sometimes smooth, sometimes bumpy, always dusty under the heat. Arrived at the bottom of the hill, we park our bicycle in one of the many private garages, where people will watch over your  bicycles for 10000VND each. You’ll easily find motorbike drivers ready to take you to the top of the hill; we opted for a hike up the hill. The ascension is certainly not the most easy one, on a very steep road with little shade, bur eventually, even our 3-year old manage to reach the top. It was well worth it; the views from the top are stunning.

View from the top of Sam mountain

After a well-deserved rest, lying in hammocks and enjoying the views, we set off again for the much easier descend. Halfway down, we stop for another break at Victoria Nui Sam Lodge. It’s not that we’re addicted to luxury, but the hotel’s wonderful lookout on the valley seems the perfect place for a drink and a snack. Quite over our budget, but the view makes it worth.

The restaurant of the Victoria Nui Sam Lodge

Back down, we fetch our bikes to drive around the mountain and visit few of the many pagodas that surround the hill. When we head back to our hotel, it is already late in the afternoon. The children are tired but happy.

Detail of the Tay An pagoda

Charming Chau Doc

I’ve skipped a few places we’ve been visiting in Southern Vietnam. I’ve been busy setting up our French blog: http://www.lespetitsbourlingueurs.com. I’ll take some time report about the places we’ve seen in the Mekong Delta and give a few tips.

We arrived today in the city of Chau Doc, a small town near the Cambodian border. After 6 days spent on the beautiful but touristy Phuc Quoc island, the little town brings a refreshing change. A stroll in the park « à la française » that stretches along the river Bassac, a peak into a couple of kitschy pagodas, a delicious vegetarian dinner on the night market; Chau Doc is a quiet and charming place.

« Jardins à la française » along the river
A view on the Bassac river

A monsoon rain shower forced us to find shelter in the classy Victoria Hotel around 4 p.m.; at the hotel’s bar, we’ve ordered a Western-style coffee and lemonades, which we’ve sipped while enjoying the amazing view on the river and playing boardgames with the children. A somewhat pricier but very pleasant experience.

Tomorrow, we’ll visit Sam mountain. More to come in my next post.