Détente à Pokhara

Après notre randonnée en montagne, on s’accorde une semaine de détente à Pokhara. La ville au pied de l’Himalaya s’y prête bien; il y a une foultitude d’activités possibles aux alentours ainsi que de nombreux cafés, restaurants, bars destinés aux touristes…

Notre petit homestay est situé dans un village calme au nord-ouest de la ville, mais il nous suffit de marcher un kilomètre pour rejoindre la zone touristique de Pokhara Lakeside. Alors, pendant une semaine, on alterne leçons et activités sportives variées, petits restos locaux et goûters dans les cafés branchés baba/bobo, détente et séances de jeu de société…

Dimanche : 

Premières leçons après une semaine de vacances. En fin d’après-midi, nous avons rendez-vous avec Nathalie et Alban, les Wonderscope que nous n’avons cessé de croiser sur les sentiers du Mardi Himal, pour un repas d’adieu.

Lundi :

Première pluie depuis bien longtemps. On continue les leçons et on se dirige en fin d’après-midi vers le café Blind Tiger pour une projection vidéo sur grand écran du film « Life of Pi » (L’Odyssée de Pi).

Mardi :

Encore des leçons et une petite balade dans la campagne aux alentour du village.

Mercredi :

Cette fois-ci, nous remettons les leçons à l’après-midi et partons en fin de matinée faire une balade en barque sur le lac de Pokhara. On en profite pour faire une halte sur la rive opposée, d’où part le sentier qui monte à la pagode de la paix (World Peace Pagoda). Malgré la chaleur, en ce jour ensoleillé, on gravit facilement et rapidement les 300 mètres de dénivelé qui mènent jusque là. Belle vue au sommet…

Jeudi : 

La promenade de la veille n’était qu’une mise en jambe. Aujourd’hui, on se lève tôt pour grimper les presque 800 mètres de dénivelé qui mène au village et à la tour d’observation de Sarangkot, le sommet qui domine directement Pokhara. Du sommet, on a une belle vue dégagée sur Pokhara et ses alentours, derrière nous. Malheureusement, devant nous, la chaîne des Annapurnas est voilée par les nuages. Au moment de redescendre, on s’arrête longuement pour observer le décollage des nombreux parapentes. Ces parapentes, on les regarde tous les matins tournoyer dans l’air. Mais là, les voir sauter dans le vide à quelques mètres de nous, ça fait envie, ça fait très, très envie… D’autant plus que les agents nous haranguent : « Vous voulez voler ? C’est possible, on a des pilotes disponibles ! ». On hésite… et on repart à pied vers notre homestay au pied de la montagne.

Vendredi :

On a décidé d’offrir un beau cadeau aux enfants : leur baptême de l’air en parapente ! Un vol avec panorama sur l’Himalaya, c’est tout de même une expérience unique. On prend donc contact avec l’agent avec lequel nous avions discuté la veille et on organise rapidement les vols. Un chauffeur vient nous chercher à notre homestay, on remplit les papiers dans les locaux de l’agence et on repart tous les 5 dans un minivan, direction la base de lancement de Sarangkot. Sur place, les pilotes se préparent, harnachent les enfants, puis attendent l’autorisation de décoller. On est à la fois excités et anxieux. Lucie est la première à s’envoler. 10 minutes plus tard, c’est au tour de Lise et Loïc, presque simultanément, de décoller. Un pincement au cœur en le voyant partir, mais on ne s’attarde pas, il faut retourner au van pour rejoindre la piste d’atterrissage qui, bien que visible au pied de la montagne, est à une bonne quinzaine de kilomètres par la route. Nous arriverons d’ailleurs 5 minutes trop tard pour assister à l’atterrissage, mais les 3 enfants sont absolument ravis de leur expérience !

Samedi : 

Dernière journée à Pokhara, on étudie, on refait nos bagages et on profite d’un dernier bon café en ville.

Une belle semaine calme, nous serions facilement restés plus longtemps, si notre visa népalais n’arrivait pas à expiration.


Hébergement : Sammaya Homestay dans le village de Sedi. Calme, propre, bon marché, sympathique, on s’est vraiment bien plu dans cet endroit.

Repas : The Juicery Cafe, malgré le côté baba/bobo, pour les cappuccinos, cacao bowls et hamburgers végétariens aux champignons, The Rest Point pour les hamburgers végétariens plus simples mais d’un excellent rapport qualité/prix, et aussi, la boulangerie bio en face du Juicery cafe, la minuscule pâtisserie un peu plus loin… les tentations ne manquent pas!

Parapente : Agence Blue Horizon. En discutant sur la base de décollage, le prix proposé était inférieur à celui annoncé en ville par les nombreuses agences : 7000 rs (au lieu de 10000) par personne pour un vol de 30 minutes. Le service et les pilotes étaient très bien, très professionnels et sympathiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s