La mousson dans le Kerala

De Mysore, nous souhaitons nous rendre dans le Kerala, la province du Sud-Ouest du pays. Pour nous épargner de longues heures de train ou de bus, on déniche un vol Mysore-Cochin à un prix très compétitif: moins de 16 euros par personne. On débarque bien trop tôt à l’aéroport: celui-ci est minuscule et n’offre aucun service. Pas de boutiques, ou même de café pour prendre le petit déjeuner. On attend longuement; on parvient tout de même à se faire livrer un petit-déjeuner par un coursier! Le personnel de l’aéroport arrive peu à peu, on passe les contrôles de sécurité et on attend encore. Le vol est retardé. L’avion arrive enfin, c’est un coucou récent mais minuscule. Le vol sera ponctué de belles turbulences, comme on les aime.

A Cochin, on grimpe dans le bus pour la vieille ville (le fort) et on pose nos bagages dans une pension fantastique. On part découvrir la ville à pied. Fort petite et pas particulièrement attrayante au premier abord, elle recèle de nombreux trésors: de multiples églises, une très ancienne synagoge, un palais aux fresques splendides… Et aussi, quelques petits restaurants simples mais délicieux, des cafés agréables et une boulangerie française dont les propriétaires sont originaires de Pont l’Abbé, en Bretagne. On apprécie vraiment cette escale!

La mousson nous rejoint. Il pleut d’abord par intermittence, de violentes averses, pendant lesquelles on se réfugie dans un café ou un musée. Puis il pleut une journée entière, durant laquelle on se repose et on assiste à un spectacle de danse traditionnelle.

Dans l’espoir d’une éclaircie, on part quelques kilomètres plus au sud, à proximité d’Allepey, une région réputée pour les belles balades en bateau qu’elle offre sur ses canaux. Hélas, il pleut toujours. Une demi-journée de temps gris mais sec nous permettra tout de même de nous baigner dans un mer déchaînée, au milieu de menaçants rouleaux noirs qui se fracassent sur le rivage. Quelques heures de répit aussi, le temps de grimper au sommet du phare de la ville. On chercher une autre activité à faire par temps pluvieux et on finit par visiter une petite fabrique qui exploite la fibre de coco. Très intéressant.

A cause de la mousson, nous n’avons pas pu pleinement profiter de la région mais nous gardons tout de même un agréable souvenir de Cochin.


Hébergement à Cochin: Aron Homestay, peut-être notre meilleur logement en inde

Hébergement à Allepey (Marari Beach): très agréable, et à deux pas d’une plage magnifique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s