De Bangalore à Mysore

De Pondicherry, nous prenons le train de nuit pour atteindre Bangalore: un trajet dans la classe inférieure, les couchettes les plus simples. C’est assez bruyant mais le trajet se passe sans encombres. Nous prenons possession d’un charmant petit appartement, loué sur AirBnB, situé dans le nord de la ville.

La terrasse de notre appartement

Bangalore

Bangalore… relativement propre et bien organisée, la ville moderne ne dépayse pas les européens. François-Xavier nous quitte deux jours pour aller chercher Perrine à l’aéroport de Mumbai. Les enfants et moi en profitons pour faire des activités moins touristiques: le musée de la science et le planetarium. Un réel plaisir!

Perrine nous rejoint pour notre dernière journée dans la ville, journée que nous consacrons à des visites plus culturelles: le temple Iskcon, le palais de Bangalore, le parc Cubbon et le petit musée régional qui s’y trouve.

Un peu atypique en Inde, Bangalore offre tous les avantages d’une grande ville, mais reste agréable à parcourir et à découvrir.

  • Le musée de la science (Visvesvaraya Industrial and Technological Museum): cet espace, un peu vieillot, a ravi les enfants avec ses expériences amusantes sur la mécanique, l’optique, l’électrité… Tout est expliqué en anglais.
  • Le Planétarium: Pour seulement 25 roupies par personne (tarif réduit pour les enfants), on profite d’un spectacle dans une belle salle sphérique. La séance est en anglais, intéressante même si les enfants ne comprennent pas tout.
En chemin vers le planétarium
  • Le temple Iskcon: un temple de la communauté Hare Krishna. Très grand, tout neuf et très fréquenté, c’est un lieu mystique et étrange. L’accès est gratuit, mais des adeptes ont quand même essayé de nous vendre des tickets “VIP” à l’entrée!
  • Le palais de Bangalore: le palais est assez récent (XIXème siècle), mais la visite (500 rs par adulte, gratuite pour les enfants) vaut le coup pour les magnifiques intérieurs.
  • Le parc et le musée régional: Bangalore est une ville très verte, en témoigne la présence de ce beau parc en plein centre-ville. Le petit musée, très bon marché,  présente des sculptures et peintures spendides dans des vitrines poussiéreuses.

Mysore

En attendant le train.

Nous continuons notre route, toujours en train, en direction de Mysore. La ville, plus petite, abrite un superbe palais. A peine arrivés, deux petites heures de train depuis Bangalore, nous posons nos bagages et allons admirer ce palais. Magnifique visite, ce palais est l’un des plus somptueux du pays.

On décide d’enchaîner par une petite promenade dans la ville, plutôt chaotique. Bien entendu, un chauffeur de rickshaw nous aborde et nous propose de nous déposer au marché tout proche pour la modique de 50 roupies (environ 60 cents). Soupçonnant une arnaque, nous refusons d’abord, puis acceptons en précisant fermement le prix. Nous voici partis, tout d’abord vers une échoppe où nous dégusterons des jus de fruit délicieux (car nous avions émis le souhait de boire un verre avant d’aller au marché), puis vers une fabrique artisanale d’encens (où le vendeur tentera bien, en vain, de nous faire acheter quelques souvenirs) puis enfin, après ces quelques détours, au marché. Prix de la course: 50 roupies, comme convenu!

Le marché est incroyablement animé en ce dimanche après-midi. La foule se presse parmi les étals où s’amoncellent les pétales de fleurs de couleurs variées. C’est à la fois superbe et angoissant.

Sortis du marché, nous avons quelques difficultés à trouver un endroit pour nous reposer et attendre la tombée de la nuit. Dans le quartier aux abords du palais, on ne trouve tout d’abord aucun café ou restaurant. Il y a bien la nourriture de rue, mais on aimerait pouvoir s’asseoir un instant. On déniche une gargotte miteuse où l’on mangera très bien! 

La nuit tombe enfin et avec elle, le palais s’illumine, comme tous les dimanches soir. C’est splendide. On profite du spectacle pendant une petite demi-heure avant que la pluie ne nous chasse.

Le lendemain, le temps est mitigé. Nous commençons par la visite du temple très fréquenté, au somme d’une colline qui surplombe la ville.  

Nous redescendons à pied et sillonons le sud de la ville dans l’après-midi afin de visiter quelques attractions un peu atypiques. Tout d’abord, la fabrique gouvermentale de soie de Mysore: bien que très réglementé (il faut laisser son passeport, son sac et son téléphone au garde à l’entrée), l’accès en est autorisé et gratuit. Nous avons déjà visité des fabriques artisanales, cette petite industrie est différente et fascinante. Quelle dommage que les photos soient interdites, nous aurions aimé montrer les multiples métiers à tisser qui, tels des araignées de métal, tissent en cliquetant des centaines de mètres de tissu moiré!

Plus loin, nous visitons une petite usine de traitement du bois de santal, pour en extraire l’huile, fabriquer de l’encens ou du savon. A noter que lors des deux visites, même si les fabriques possèdent un petit magasin d’usine, on ne nous poussera pas à l’achat, ce qui est fort agréable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s