Le baobab de Delft

Nous avons quitté le Sri Lanka depuis 2 semaines et je n’ai pas encore pris le temps de vous raconter nos dernières aventures dans ce pays que nous avons découvert 2 mois durant. Voici donc nos dernières excursions au Sri Lanka!

Partant de Jaffna, nous avons fait une excursion vers Delft. Non, nous ne nous sommes pas envolés vers les Pays-Bas et les bleus que nous avons admirés ne sont pas ceux d’une faïence mais ceux du ciel et de la mer. Finalement, le seul point commun entre l’île de Delft et la ville homonyme, ce sont les vélos, plutôt nombreux.

Delft a gardé pour les touristes son patronyme datant de l’époque de la colonisation hollandaise, même si elle possède aussi une dénomination Tamoule, plus difficilement prononçable. 

La petite île est facilement accessible depuis Jaffna : il suffit de grimper dans le bus à la gare routière de Jaffna et de rouler à travers les îles reliées par les digues jusqu’au terminus de Kurikattuwan. Là, nous embarquons dans un bateau à destination de l’île, le trajet complet depuis Jaffna ne dure guère plus de 2 heures.

Pour profiter de la sérénité de Delft, nous choisissons d’y passer une nuit. Il y a peu d’hébergements à Delft mais tout aussi peu de touristes qui y demeurent plus de quelques heures. Petit incident à notre arrivée : l’hôtel géré par le gouvernement que nous avons réservé est plutôt sale. François-Xavier se met en quête d’une meilleure option et négocie une chambre quadruple au même prix dans le confortable hôtel Delft Samudra. Nous en sommes quittes pour 4 kilomètres de marche sous le soleil pour parcourir la distance entre les 2 hôtels, mais ne regrettons pas notre décision de déménager. L’accueil et le service à l’hôtel Samudra sont charmants.

Une petite pause avant de repartir: la chaleur de midi est étouffante et il n’y a guère de brise marine pour nous rafraîchir. Nous avons rarement eu aussi chaud. Nous reprenons toutefois la route vers 15 heures. Nous souhaitons voir l’une des rares attractions de l’île, son baobab, planté par des marchands arabes au 16ème siècle. Encore 2 kilomètres de marche sous le soleil, mais le paysage est agréable : des maisons simples entourées de hauts murets de coraux empilés, des prairies, des forêts de grands palmiers. Nous parvenons enfin au baobab. Majestueux, il s’est délesté de son feuillage pour la saison sèche. Les enfants prennent plaisir à escalader l’épais tronc rugueux.

Les autres attractions de l’île sont ses chevaux sauvages, que nous n’auront pas la chance d’apercevoir, et ses plages, dont nous comptons bien profiter. Nous reprenons donc notre marche, quelques kilomètres cette fois-ci en direction de la plage, belle étendue de sable blanc, relativement propre. L’eau est claire, peu profonde, tiède. Les enfants s’en donne à cœur joie, tellement que nous ne résistons pas au plaisir d’une seconde baignade le lendemain matin avant de repartir en bateau.


Hotel Delft Samudra : 6000 rs la nuitée (prix négocié sur place), repas disponibles sur place, bon marché et délicieux.

Plusieurs départs de bateaux par jour (3 à 4) depuis le petit terminal de Kurikattuwan.  Gratuit ou 80rs par adulte selon les heures de départ. Possibilité de faire l’excursion à Delft sur la journée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s