Journée œcuménique autour de Jaffna

Pour une seconde journée d’exploration des alentours, nous profitons du fait que François-Xavier a fait transcrire son permis de conduire à l’administration responsable du trafic routier, à Colombo. Muni d’un permis valide, il peut louer et conduire une voiture. Nous embarquons tous à bord d’une petite Maruti Suzuki, direction les îles au large de la ville, accessibles en voiture par les digues. Le long des digues, l’eau peu profonde des lagunes abrite quantité d’oiseaux marins : aigrettes, cormorans, pélicans, hérons, et bien d’autres.

Nous nous arrêtons où bon nous semble, pour admirer un temple ou un site historique. Le premier arrêt notable est aux abords d’une mosquée soufie près de la plage de Charty. Le gardien des lieux nous accueille avec plaisir et prend le temps de nous expliquer la philosophie des musulmans soufis. Quelques kilomètres plus loin, c’est une église qui attire notre attention. Plusieurs femmes en sari s’y rendent justement pour prier. 

Nous continuons notre route, sur une digue, lorsque nous sommes arrêtés par une procession. Des hommes et des femmes défilent en chantant, selon un rituel hindou. Nous sortons du véhicule pour nous mêler à la procession, les enfants se retrouvent rapidement les bras chargés de bananes. La procession s’éloigne et nous reprenons notre exploration. Sur l’île suivante, aux abords d’un temple, nous sommes témoins d’une nouvelle procession, plus petite. Nous continuons à travers les villages et la campagne pour atteindre le terminal des bateaux à destinations de îles. Renseignement pris, il n’est pas possible de mettre la voiture sur un bateau (seul les deux-roues sont admis), nous reportons donc cette excursion à un autre jour.

De retour sur la première île que nous avions parcourue, nous apercevons au loin la procession que nous avions croisée sur la digue. Les enfants nous demande de s’arrêter encore une fois, nous garons donc la voiture à proximité du temple. Plusieurs hommes, torses nus, de longs hameçons fichés dans le dos, chantent et dansent de manière hypnotique. Autour d’eux, la foule rassemblée les encourage. Des statues multicolores du temple, aux saris chatoyants des femmes et costumes bariolés des danseurs, c’est un spectacle en technicolor que nous contemplons. 

Après quelques minutes, un homme attire notre attention et nous enjoint de le suivre. Il nous distribue tout d’abord quelques graines de pois chiche, puis quelques morceaux de sucre candi ainsi qu’un riz gluant à la noix de coco. Il nous guide ensuite vers une salle où de nombreuses personnes, hommes, femmes et enfants, sont assis par terre, en rangs ordonnés. Nous nous asseyons pour compléter un rang et rapidement un homme dépose devant nous une feuille de bananier. Le suivant remplit notre feuille de riz, un autre y dépose curries et légumes. Au final, c’est un repas complet que nous nous voyons offrir. Nous mangeons avec les doigts, au sol, et c’est plutôt bon. Fou rire lorsqu’un des serveurs écrase par mégarde l’assiette-feuille de bananier remplie d’Olivier avec son chariot. 

Après le repas, notre guide nous indique l’endroit où nous pouvons nous laver les mains et nous désaltérer.  La présence de quelques participants, originaires du village mais qui ont émigré en France ou au Royaume-Uni nous permet d’en apprendre plus sur ces festivités annuelles. Nous avons passé un excellent moment.

Repus, nous reprenons la route et nous dirigeons vers le village de Kayts. Ce village est un ancien port de transit de biens (et notamment des éléphants) vers l’inde, il garde quelques vestiges de bâtiments coloniaux remarquables. Nous espérons boucler notre route en prenant le ferry vers l’île suivante. Malheureusement, celui-ci est endommagé et ne peut pas embarquer de gros véhicules. Il nous faut donc retourner sur nos pas en direction de Jaffna. Nous faisons escale en ville pour déguster une rafraîchissante bière au fût, au bar d’un hôtel de luxe.

Pour clôturer cette journée œcuménique, nous nous rendons sur le site archéologique de Kandurodai. Le site abrite 57 petites dagobas arrondies, les sépultures d’autant de moines bouddhistes. Dans la lumière du soleil couchant, les petites demi sphères alignées sont magnifiques. Quatre des religions majeures de la planète abordées en une seule journée, voici une excursion bien remplie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s