Trinco, sur la côte

Située à l’est de l’île, la petite ville de Trincomalee est paisible, peu étendue. Les ravages de la guerre semblent oubliés, l’époque où les guides touristiques décrivaient la ville par ces mots: “Bagdad-sur-mer”.

Comme de nombreux touristes, nous nous sommes réfugiés le long de la plage d’Uppuveli, au nord de Trinco. Belle étendue de sable bordée de cocotiers et d’une eau aigue-marine. Notre hôtel est niché parmi les huttes de pêcheurs, à quelques pas de la mer par les ruelles sablonneuses. Le quartier est tranquille, peu fréquenté. Plus loin, vers le nord, la plage se dote d’établissements touristiques, hôtels, restaurants, bars, en nombre suffisant pour offrir tout le confort désiré par les vacanciers occidentaux, mais heureusement trop peu pour que l’atmosphère paisible en soit troublée.

Vers le sud, la plage s’étire jusqu’à la ville, jonchée d’une multitude de bateaux de pêche multicolores, et, hélas, des inévitables déchets plastiques.

Quelques jours au calme, entre leçons et baignade. Nous profitons d’une après-midi pour découvrir la petite cité, une longue marche dans les rues de Trinco qui nous mène de la gare des bus au très coloré Kali Kovil, puis plus au sud, au bâtiment colonial du musée naval. Après une courte visite du musée, nous remontons vers le nord-est, les pieds dans l’eau le long de la ravissante (et propre) plage de Dutch Bay. Nous voici aux portes de la citadelle, construite par les hollandais et maintes fois assaillie. Nous pénétrons dans l’enceinte, parcourons les allées solitaires à l’ombre des arbres banians. Rares sont les visiteurs. Les cerfs, eux, circulent librement dans la cité. Nous grimpons l’allée jusqu’au temple hindou qui couronne le rocher surplombant l’océan. Aux abords du temple, la chaleur de l’après-midi est intense, les dalles de pierre brûlent nos pieds nus. Nous redescendons au cœur de la ville et cédons au plaisir de nous rafraîchir en pataugeant dans les vagues le long de la côte. 4 kilomètres de marche sur la plage, nous avons fait une belle balade de 12 kilomètres au total!


Notre hôtel : Blue Wave à Uppuveli

Notre restaurant favori : Eastern Lanka, sur la route principale, le meilleur rapport qualité-prix à notre goût.

Pour les boissons : le bar de la plage, Fernando’s Bar, prix modérés et une vue imprenable sur l’océan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s