Vendredi: Des forts couleur crème ou jaune sable

Vendredi, jour de prière. Nous passons un peu de temps en début de matinée à planifier la suite du voyage, sans songer que le vendredi est un jour chômé en Oman.  Il est 11h10 lorsque nous nous présentons à la porte du fort de Balha, lequel ferme à 11h le vendredi. Une fois encore, le gardien est désolé pour nous et nous laisse pénétrer gratuitement dans l’enceinte du fort pour une courte exploration. Pendant 20 minutes, nous parcourons donc les escaliers, corridors et plateformes de ce fort immense et fascinant. 

Nous reprenons ensuite la route en direction de Nizwa, ville dont le fort, plus fréquenté par les touristes, est ouvert aux visites le vendredi après-midi. Petite escale pour contempler l’imposant fort de Jabreen, nous parvenons à Nizwa en début d’après-midi. Après la pause déjeuner, nous traversons le marché de la vieille ville, très calme après l’agitation du vendredi matin et entrons dans le large fort aux murs blanc cassé. L’ensemble comporte un palais médiéval, qui fut la résidence de l’imam de Nizwa et de sa famille,  et un énorme donjon fortifié, plus ancien. Les enfants sont de prime abord un peu déçus : le palais est aménagé en musée, intéressant certes, mais moins ludique que les dédales mystérieux des forts précédents. Le donjon quant à lui est fascinant. L’étroit escalier grimpe en zigzag à travers les épaisses murailles, afin de dérouter d’éventuels assaillants. A chaque détour, une meurtrière perce le bas des marches : elle permet de tirer ou de déverser du jus de datte bouillant sur les agresseurs. Au sommet de l’escalier, on découvre une immense cour circulaire bordée de hauts murs. Encore quelques marches pour parvenir sur le chemin de ronde et admirer la vue sur la ville.

Avant de quitter la ville, nous parcourons encore quelques kilomètres en direction du nord pour voir un très ancien falaj, l’ingénieux système d’irrigation omanais. Celui-ci a été creusé il y plus de 2000 ans. Il est encore utilisé. Le canal principal s’écoule au milieu d’un charmant parc où les familles omanaises viennent piqueniquer. 

Nous dînons ensuite dans un délicieux restaurant turc puis allons bivouaquer à l’extérieur de la ville.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s