Mardi: Les tons ocres d’un fort au soleil couchant

François-Xavier et Loïc vont récupérer notre véhicule de location à l’aéroport. Direction ensuite le centre commercial le plus proche (la capitale en regorge), afin de faire quelques achats avant de s’aventurer dans des régions moins peuplées. Le centre commercial est immense mais nous n’y trouvons pas tout ce que nous cherchons et nous perdons un peu dans le dédale d’allées et de boutiques. L’heure est déjà tardive lorsque nous nous mettons en quête d’un déjeuner, un large plateau-repas obtenu dans un des fast-foods indiens du centre commercial, bon marché et plutôt bon.

Nous quittons Muscat à 14h et prenons la route en direction de l’ouest. L’autoroute est en parfait état, la circulation est fluide. Nous rallions la ville de Rustaq en moins de 2h. Il est exactement 15h55 lorsque nous nous garons sur le parking de l’attraction principale de la ville, son magnifique fort. Le gardien nous accueille d’un air désolé: les visites se clôturent à 16h. Face à notre déception, il nous offre quand même de pénétrer dans l’enceinte de l’imposante forteresse pour une courte exploration. On s’élance alors à l’assaut de la forteresse déserte. On grimpe les hautes marches quatre à quatre, on s’engouffre sous des portes basses, dans des passages étroits. On débouche sur une spacieuse plateforme au pied des murailles, on parcourt le chemin de ronde. On se perd, on se retrouve, on s’arrête quelques instants le temps d’une photo, et on repart à droite, à gauche, en haut, en bas. Visite désordonnée mais tellement amusante de cet endroit magique à l’heure où le soleil décline. Après 25 minutes menées au pas de course, les enfants sont ravis. Nous remercions chaleureusement le gardien et quittons le fort.

Petite étape dans une pâtisserie dont les préparations prennent parfois de surprenantes couleurs, puis nous reprenons la route en direction de notre prochaine destination: le massif montagneux. La route asphaltée s’interrompt pour laisser place à la piste, la nuit tombe et nous bivouaquons au creux des montagnes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s