Landhaus El Fuerte

Cet article aurait pu s’appeler Santa Cruz de la Sierra. Pourtant, alors que nous avons passé quatre jours à proximité de la grosse métropole bolivienne, nous n’en avons guère vu les attractions.

Notre point d’attache est un restaurant champêtre, « Landhaus El Fuerte », où nous campons dans une immense prairie, à proximité d’un verger. Le propriétaire, Don Sergio, est charmant ; la nourriture délicieuse ; il y a des jeux pour les enfants. Nous y passons quatre jours relaxants, à étudier, jouer, manger des steaks exquis, cueillir des fruits dans le verger…

Et Santa Cruz ? Nous y sommes allés quelques heures, histoire d’expérimenter l’inconfortable trajet en bus local, de passer à la banque, de nous connecter à Internet en buvant un médiocre café. Tous les musées de la ville sont fermés entre midi et quinze heures, nous n’avons pas la patience d’attendre et n’admirons de la ville que sa cathédrale et sa belle place centrale arborée.


Hébergement: Landhaus El Fuerte est un point iOverlander, chaudement recommandé!

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s