Itaipu ou les hasards du voyage

A quelques dizaines de kilomètres d’Iguaçu, sur le rio Parana, à cheval entre le Brésil et le Paraguay se trouve l’immense barrage d’Itaipu, le second plus grand au monde. L’entreprise gestionnaire de l’hydro-électricité organise des visites guidées du barrage et gère aussi un petit musée, un centre de conservation des animaux et une réserve naturelle. Côté paraguayen, l’accès aux visites et à la réserve naturelle est entièrement gratuit. Nous décidons d’en profiter, visitons le petit musée et jardin zoologique puis installons notre tente dans le camping de la réserve naturelle de Tati Yupi.

Par beau temps, la réserve est un endroit idéal pour les familles. De nombreuses activités y sont organisées, petites balades à cheval, en charrette ou à vélo. Sous la pluie, la terre rouge de la réserve se transforme en boue épaisse et les activités cessent. Nous profitons de la balade équestre le lendemain de notre arrivée, avant que les averses ne détrempent le sol. Les nombreuses et violentes averses des jours prochains ne permettront pas aux activités de reprendre leur cours. Pourtant, nous sommes restés une semaine dans la réserve par un temps invariablement maussade. Ce sont là les hasards du voyage…

Lors de ce que nous pensons être notre dernière nuit à Tati Yupi, nous remarquons qu’un camping-car français s’est également installé dans le camping. Nous allons à la rencontre de ses occupants : il s’agit d’Adeline, Olivier, leurs enfants et Stéphanie, la sœur d’Olivier. Nous les avions brièvement rencontrés à Santiago, alors que nous accueillions nos amis communs Delphine et Hervé! Nous décidons alors de prolonger notre séjour, entre la visite du barrage et les parties de cartes endiablées sous l’abri du quincho.

Quelques jours plus tard, nouveau faux départ : alors que nous nous apprêtons à replier la tente, nous recevons un message d’une famille de Belges voyageurs (les 5Happyhoppers, Frank, Inge, Isabelle, William et Adrian) avec lesquels nous avons un ami commun en Belgique. Ils voyagent en compagnie d’une famille suisse, Michael, Luzia et leurs enfants, que nous avions rencontré à Buenos Aires, et arrivent à Tati Yupi dans les prochaines heures. Changement de programme, nous décidons de les attendre et resterons deux jours de plus dans la réserve. A ce rythme-là, nous n’atteindrons jamais le bout du voyage ! Quel plaisir cependant de rencontrer d’autres voyageurs et de se faire de nouveaux amis !


La visite du barrage d’Itaipu, le séjour dans la réserve de Tati Yupi, les courtes balades à cheval, en vélo, la visite de la réserve d’animaux… tout est gratuit! Il suffit juste de s’inscrire pour profiter du camping et de toutes les activités. Renseignez-vous à l’accueil, situé à proximité du musée et de la réserve d’animaux, au nord de la ville de Ciudad del Este.

Advertisements

One thought on “Itaipu ou les hasards du voyage”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s