Découverte du Brésil: dans l’état du Rio Grande do Sul

Une nouvelle aventure commence, nous allons passer quelques semaines au Brésil et découvrir un petit morceau de cet immense pays.

Passage de frontière assez long, les douanes respectives sont éparpillées de part et d’autres de la ville de Chuy, mi-urugayenne mi-brésilienne et entièrement dédiée au commerce dédouané.

Il est presque 18 heures lorsque les formalités douanières sont acomplies. Nous nous étions promis de ne pas rouler la nuit, mais alors que le jour s’achève , il reste presque 200 kilomètres à parcourir avant d’atteindre la première ville brésilienne où nous pourrons loger. Commence dons un trajet nocturne assez pénible, car la route traverse une réserve écologique où les troupeaux de capybaras sauvages sont nombreux.

Rio Grande

La ville de Rio Grande est notre première étape au Brésil et le dépaysement est immédiat. Dépaysement linguistique tout d’abord: pour la première fois en 7 mois, nous visitons un pays dont nous ne parlons absolument pas la langue. Nous avons beau tendre l’oreille, il faut bien avouer que, comme Géronimo Stilton, le héros de littérature enfantine, on n’y comprend croûte.

Dépaysement démographique ensuite: contrairement aux paisibles villes urugayennes, les villes brésiliennes sont très verticales, forêts d’immeubles et de gratte-ciel. Le trafic aussi est très dense.

Et puis, pour notre plus grand plaisir, dépaysement culinaire: des légumes, enfin! Plutôt absents de la cuisine argentine et urugayenne, salades, broccolis, carottes, betteraves ont une large place dans les populaires buffets libres. On se régale!

Nous ne restons que quelques heures à Rio Grande, le temps de visiter le petit musée océanographique, et prenons la route en direction de la capitale de l’état du Rio Grande do Sul, Porto Alegre.

Porto Alegre

Délabrée, sale, bruyante, Porto Alegre a de plus la réputation d’être une ville dangereuse. Le taux de criminalité y est élevé, la ville figure au classement des 50 villes les plus dangereuses du monde. Et pourtant, nous y avons passé un excellent séjour! La voiture garé dans le parking sécurisé de l’hôtel, les objets de valeur déposés dans le coffre, nous nous promenons à pied dans le centre-ville, déjeuné dans le marché public ou dans d’excellent restaurants végétariens, visite de la cathédrale et de l’église Nossa Senhora das Dores, du musée d’art contemporain MERGS et du musée militaire.

A l’Alliance Française, nous faisons la connaissance de Cathy et décidons de prolonger un peu notre séjour afin de déjeuner ensemble, en famille, le lendemain et de passer une après-midi ensoleillée au parc. Enfin, le dimanche, la pluie nous contraint à décaler notre départ vers Florianopolis d’une journée, le beau temps est prévu pour la semaine suivante.

 

Advertisements

One thought on “Découverte du Brésil: dans l’état du Rio Grande do Sul”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s