Une petite ville argentine

La nature: voilà ce qui attire principalement les touristes en Argentine. Les grands espaces. Les montagnes, les glaciers. Les déserts, les steppes…

Les villes sont souvent d’un intérêt mineur, mis à part les monuments d’héritage colonial de quelques grandes cités. Notre guide de voyage décrit San Antonio de Areco, petite bourgade située à une centaine de kilomètres de Buenos Aires, comme « l’une des plus jolies villes d’Argentine ». Pas sûr que cela soit un gage de qualité, mais allons voir quand même…

Sur place, nous sommes agréablement surpris. La ville est réellement charmante, petite, à peine un gros village, et très accueillante. Autour d’une belle place carrée, des bâtiments d’inspiration coloniale, de maisons basses, blanches. Peu de traffic, pas d’immeubles. Un peu plus loin, le long de la rivière, un grand parc très soigné, une ombre rafraîchissante. Tout est propre, ordonné. Peu de tourisme tape-à-l’oeil, mais de multiples petites boutiques d’artisanat. Areco est réputée pour son artisanat; du cuir mais surtout de l’argenterie. C’est la « capitale des gauchos », la ville où les descendants des nomades argentins achètent leurs dagues, leurs éperons d’apparat, leur ceinture traditionnelle. Mélange de traditions et de romanesque, on peut y acheter toutes sortes d’objets ciselés en argent.

Certes, Areco est touristique, mais cela n’affecte en rien la bonne humeur des habitants! Du petit artisan qui prend le temps d’expliquer toutes les étapes du travail de l’argent aux enfants à l’orfèvre réputé qui répare – gratuitement, cela va sans dire – les petits pendants d’oreilles de Lise, nous avons toujours été admirablement accueillis.

This slideshow requires JavaScript.


A voir à San Antonio de Areco: 

  • Les bâtiments de la vieille ville, l’église, les bords de rivière, le plus vieux pont à péage (désormais gratuit) d’Argentine
  • Le musée Gauchesco Ricardo Güiraldes, de l’autre coté du pont, dans un magnifique cadre verdoyant
  • Le musée-atelier Draghi, quoique nous ayons préféré la visite improvisée chez un petit artisan installé au coin de la rue Général Paz et de la rue Ruiz de Arellano
  • Et bien d’autres choses encore…

Bon à savoir: l’office du tourisme sur la place met des bicyclettes gratuitement à la disposition des touristes. Parfait pour explorer la ville!

Enfin, nos recommendations de gastronomes: le restaurant Ramos Générales pour une cuisine typique (merci Marie-Noëlle pour l’invitation!) et le glacier Calabrono de la rue Valentin Alsina. Miam!

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s