L’héritage Jésuite de Cordoba

Avant de rallier Buenos Aires, nous choisissons de faire un détour par Cordoba, la deuxième agglomération du pays, afin de découvrir la ville et ses environs.

A peine arrivés dans la région, nous faisons l’expérience de la générosité belgo-argentine: Gérald, un Belge installé en Argentine depuis 46 ans nous offre l’hospitalité dans sa petite maison de campagne. Mieux encore, il nous invite pour un repas traditionnel en famille, le dimanche, notre premier asado argentin. Délicieux et très convivial!

IMG_6268

Les jours suivants, nous alternons cours et visites de sites historiques environnants. La région de Cordoba s’est fortement développée au XVIIème siècle grâce aux communautés Jésuites, qui ont créé de larges estancias, des fermes qui ont rapidement prospéré. Les Jésuites ont également contribué au développement culturel et artistique de la région.

Nous flânons dans le centre historique de Cordoba, visitons quelques musées et monuments historiques, ou prenons la route pour découvrir des estancias plus lointaines.

Voici un aperçu en quelques images de nos visites. Merci encore à Gérald et à sa famille pour l’accueil!

Nos impressions des estancias et monuments Jésuites visités:

  • l’estancia Santa Catalina: éloignée de Cordoba, nous apprécions la visite guidée et le cadre bucolique qui nous donne le sentiment d’être revenus quelques siècles en arrière
  • l’estancia Jesus Maria: non loin de l’estancia précédente, un agréable détour pour une visite gratuite et non guidée lors de notre passage
  • la Manzana Jesuitica de Cordoba: dans le centre historique de la ville, incontournable lorsque l’on visite la ville
  • l’estancia de Alta Gracia: très jolie église et petit musée, la visite préférée des enfants car, dans chaque pièce du musée, on trouve une notice explicative en Français

Certaines visites sont guidées (en espagnol ou en anglais), d’autres pas, mais toutes sont gratuites pour les enfants. Pas d’excuses donc pour ne pas les découvrir en famille!

Entre deux visites, nous avons également escaladé le pain de sucre (à pied!), du sommet duquel nous avions une vue à 360° sur les environs, découvert une géocache dans un parc de la ville, et visité le musée de la mémoire où les argentins s’apprêtaient à commémorer l’anniversaire du coup d’état qui débuta la « guerre sale ».

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s