De Conguillio à Santiago

Après avoir déposé les grands-parents à l’aéroport de Temuco, nous nous attardons encore un peu dans cette ville, alors que nuages et pluie assombrissent le ciel. Petite halte gastronomique, entre les fruits de mer du marché central et un délicieux restaurant de viandes chiliennes…


Nos restos à Temuco: 

  • Don Pedro sur l’avenida San Martin pour la viande et la cave à vin
  •  El Criollito au marché municipal pour les fruits de mer

Dès le retour du beau temps, nous reprenons nos habitudes de bourlingueurs, pour quelques jours de camping dans le magnifique parc Conguillio. Un volcan, encore, de stupéfiants paysages lunaires façonnés par de longues coulées de lave, des lacs d’une eau turquoise, de superbes forêts d’auracarias; nous y effectuerons de très belles randonnées.


Nos randonnées dans le parc national Conguillio:

  • Salto Truful-Truful: cette petite balade très facile à l’entré sud du parc, à peine une demi-heure de marche, offre une jolie vue sur le canyon et la cascade, une oasis de verdure dans le paysage aride des scories volcaniques.
  • Los Carpinteros: c’est le long de cette balade très agréable, un sentier facile qui monte en pente douce à travers une magnifique forêt d’auracarias et de coihues, que nous avons croisé le plus grand nombre d’enfants randonneurs. Nous n’en avons parcouru qu’une petite portion (du poste de garde jusqu’à l’auracaria-mère, vieille de 1800 ans), mais celle-ci en valait la peine. N’oubliez pas vos jumelles, les « carpinteros » (pics-verts) étaient au rendez-vous sur le sentier. Temps de parcours: 2h pour 6 Kms et 250 mètres de dénivelé positif.
  • Las Araucarias: au départ du poste de garde, cette balade très facile de 2 kilomètres vaut surtout si vous pouvez déchiffrer avec les enfants les panneaux didactiques en espagnol.
  • Sierra Nevada: ce fut notre plus belle randonnée dans le parc, avec des vues imprenables sur le volcan Llaima et, au loin, notre cher volcan Villarrica. Temps de parcours: 5h30 pour 13 kms et 700 mètres de dénivelé positif.

 

Il nous reste quelques jours avant de rallier Santiago où notre véhicule partira en réparation. Nous hésitons quant à la prochaine destination. Un autre parc national? Ceux-ci sont fort éloignés de l’axe autoroutier de la panaméricaine, un grand détour pour seulement un jour ou deux de randonnée. Une remontée par la côte? Par les routes sinueuses, cela prendra plus de temps que nous n’en avons.

Nous nous décidons finalement pour une escale atypique, un détour de quelques kilomètres seulement le long de la panaméricaine: les chutes « Salto del Laja », haut-lieu du tourisme populaire chilien. En cette fin d’été aride, les chutes sont peu impressionnantes, l’endroit est relativement calme et le tourisme populaire offre l’avantage d’être bon marché. Nous profitons donc d’un camping avec piscine et mini-golf à petits prix. Les enfants ont adoré!

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s