Les vents de la Patagonie argentine

Après le passage de frontière, nous quittons les verdoyants paysages de la patagonie chilienne et traversons la pampa aride de l’Argentine. Nous rejoignons la célèbre route 40, qui relie de nombreux sites touristiques du nord au sud de l’Argentine, sans guère d’autres attraits, une longue voie rectiligne à perte de vue, balayée par des vents violents, aucune ville ni aucun village sur plusieurs centaines de kilomètres.
Faute de mieux, nous passons une nuit dans le camping sommaire mais gratuit de l’ennuyeuse petite ville de Gobernador Gregores et arrivons le lendemain à El Chalten. Cette ville s’est développée uniquement autour du tourisme et regorge d’auberges confortables, de restaurants raffinés, de spas, de magasins de sport, de pubs branchés pour randonneurs fatigués. Après plus de 15 jours passés sur la carretera austral, très peu fréquentée, nous sommes peu accoutumés à cette ambiance touristico-commerciale, dans un lieu où un oeuf coûtait 50 pesos argentins (soit plus de 3 euros pièce) lors de notre passage.
Cependant, il faut bien l’avouer, le cadre et la météo sont exceptionnellement beaux ces jours-là. La première journée sera consacrée aux jeux et à l’école, la deuxième journée nous permettra quant à elle d’effectuer une magnifique randonnée de 9 kilomètres qui nous semble vraiment aisée après nos expéditions chiliennes.
El Chalten n’est certes pas un joyau caché (comme l’est la vallée Chacabuco), mais vaut le détour pour ses belles randonnées dans le parc national des glaciers.
De El Chalten, il faut encore parcourir plusieurs centaines de kilomètres sur l’ennuyeuse route 40 pour accéder à la partie sud du parc national, où se trouve le célèbre glacier Perito Moreno. De nouveau, il faut mettre la main au portefeuille pour pouvoir contempler le glacier, mais de nouveau, cela en vaut la peine. Le Perito Moreno est l’un des rares glaciers au monde à ne pas, ou peu, souffrir du réchauffement climatique. A quelques mètres seulement de la falaise de glace, nous l’entendons grogner et gronder, c’est magique!
Après cette courte incursion de quelques jours en Argentine, nous retournons au Chili pour visiter l’un de ses parc les plus célèbres, le fameux Torres del Paine.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s