Volcans et glaciers

Après un voyage de 5 heures en ferry, malheureusement sous un temps plutôt gris qui ne nous permet pas de pleinement apprécier la beauté des fjords, nous débarquons à Caleta Gonzalo, dans les limites du parc Pumalin.
IMG_4803
La beauté des fords
Le parc Pumalin est un immense parc privé qui englobe un belle partie de cette région du Chili. L’accès en est gratuit, les campings et les sentiers sont extraordinairement bien entretenus et les paysages sont magnifiques.
Premier campement sous la pluie, nous logeons deux nuits aux pieds du sentier des “cascadas escondidas”, les cascades cachées. Le temps est toujours à la pluie, et nous effectuerons la très belle randonnée des cascades sous une pluie fine mais continue.
IMG_4834
Le troisième jour, nous déménageons pour camper au pied du volcan Chaiten. Au réveil, le soleil est éclatant, le paysage grandiose. L’ascension du volcan est assez raide, mais Lucie, qui était plutôt réticente à l’idée de marcher au début du voyage, se révèle une randonneuse hors-pair. Nous profitons pleinement de la balade et de ses paysages lunaires. L’éruption du volcan Chaiten en 2008 a été d’une telle violence qu’elle a soufflé le sommet des arbres et instantanément carbonisé la végétation sans déclencher d’incendie. Dans le cratère, une énorme boule de magma s’est solidifiée, d’où s’échappent des fumées sulfureuses. Les enfants s’amusent beaucoup à ramasser des éclats d’obsidienne sur le chemin.
Nouveau déménagement pour s’approvisionner dans la petite ville de Chaiten et profiter d’un bon repas de fruits de mer, avant d’installer notre campement dans un site reculé, absolument fabuleux, entouré de pics et de glaciers. Le lendemain, nous tentons de nous rapprocher du glacier en entamant une longue marche le long de la rivière qui s’en écoule. C’est cette même rivière qui nous force à faire demi-tour: le pont a été détruit pendant l’hiver. Un passage à gué dans l’eau glacée est certes possible mais la randonnée promet d’être encore longue et nous préférons profiter de la vue et d’une halte au bord de l’eau avant de rebrousser chemin.
Après une soirée passée à profiter de la vue et d’un bon repas entre amis, en fêtant l’anniversaire de François-Xavier, nous nous remettons en route le lendemain.
Cette fois-ci, nous nous sommes promis de profiter du mauvais temps annoncé pour parcourir un trajet plus conséquent. Nous quittons presque à regret le magnifique parc Pumalin pour nous rendre dans le parc national Queulat à presque 200 kilomètres plus au sud. L’escale vaut le détour: entre deux averses et à travers les nuages, le glacier Colgante est vraiment majestueux. La randonnée du lendemain qui devait nous permettre de jouir d’un point de vue extraordinaire sur le glacier, en grimpant à flanc de montagne à travers la forêt pluvieuse, se solde par un échec pour certains d’entre nous. Décrite comme une courte marche par les gardiens du parc, la randonnée se révèle être une rude ascension de plus de deux heures, effectuée sous une pluie battante, sur des chemins tortueux et inondés. Les plus petits bourlingueurs, épuisés, déclarent forfait à seulement dix minutes de marche du but. C’est dommage, mais Lise a pu profiter de la vue!
En attendant le retour du beau temps d’ici quelques jours pour d’autres randonnées!
IMG_4930
La carretera austral
Advertisements

One thought on “Volcans et glaciers”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s