Du vin et des avocats

Nous sommes à Santiago, la capitale du Chili, depuis presque deux semaines. Notre séjour n’a pas été riche en découvertes: venus à Santiago pour acquérir une voiture, en vue de continuer notre voyage sur quatre roues, nous avons passé la majeure partie du séjour dans les garages d’occasions, les administrations, les banques, les bureaux d’assurances… Voici quand même un petit aperçu de ce quinze jours:

Du vin et des avocats

Notre portefeuille a été bien mis à mal par ce séjour. La vie est assez chère à Santiago. Pour l’hébergement, nous avons réussi un petit appartement à un prix acceptable et surtout très bien situé. Pour la nourriture, on s’aperçoit rapidement qu’il n’est plus question d’aller manger au restaurant tous les jours. Même en faisant les courses au supermarché et en cuisinant des plats simples, nous dépassons encore notre budget alimentation. On profite quand même de quelques produits qui sont meilleur marché ici qu’en Europe. Les avocats, par exemple, qui sont omniprésents dans la cuisine chilienne, accompagnent les viandes,  garnissent les hot-dogs et hamburgers. On s’en régale, même au petit déjeuner! Le vin aussi est délicieux et moins onéreux qu’en France. Après un an d’abstinence en Asie, quel plaisir de déguster une bonne bouteille!

L’achat d’une voiture

L’achat de la voiture a été un véritable parcours du combattant. La première phase, l’acquisition d’un numéro de RUT (numéro de contribuable chilien) a été étonnamment aisée grâce à l’aide de Sabino, un ami chilien. Retrait des papiers au service des impôts, petit tour chez le notaire pour leur certification, retour aux impôts pour obtenir le précieux numéro, tout a été arrangé en moins de deux heures. S’en est suivi une longue période de recherche du véhicule adéquat, nous avons vu des dizaines de véhicules dans des dizaines de garages. Une fois le véhicule choisi, le paiement a été une épreuve: non seulement il a fallu presque une semaine pour que l’argent arrive au chili, mais en plus, la banque nous a facturé des frais aberrants. Discussions interminables avec la banque et le garage d’occasion qui nous a vendu la voiture, le tout dans un espagnol approximatif, pour savoir d’où proviennent ces frais. Nous avons finalement obtenu une réponse aujourd’hui: la banque s’est trompée dans ses calculs de frais. Nous sommes soulagés, mais que de temps perdu!

L’anniversaire de Lucie

Lucie a eu quatre ans ce vendredi 20 novembre. Nous avons fêté cela dignement avec un énorme gâteau (en fait le plus petit que nous avons pu trouver), des bougies, des ballons. Suite à son engouement récent pour les barbies et les légos, elle a reçu… une barbie et des légos. Feliz cumpleanos Lucie!

Les amis

Nous avons fait de belles rencontres à Santiago et profité d’agréables soirées entre amis. Grâce à nos amis belges Boris et Fanny, nous avons fait la connaissance d’Henriette, une cousine de Boris, de Sabino, son compagnon (qui nous a bien aidé dans nos démarches administratives), de Laure-Anne, une autre cousine de Boris, et d’Auriane, une amie d’Henriette. Merci à tous pour le bon moment passé ensemble! Nous avons également été invités à une soirée organisée par la chambre de commerce franco-chilienne. Ce fut l’occasion de déguster des bons fromages et des bons vins, mais aussi de rencontrer beaucoup de français expatriés au Chili.

Les parcs et les musées

Enfin, pour conclure sur une autre note positive, nous avons quand même pris un peu de temps pour découvrir les attractions de la métropole: les parcs tout d’abord, très nombreux dans le centre de Santiago, avec leurs plaines de jeux, leurs équipements de sport. Les enfants ont adoré le Cerro Santa Lucia, une petite colline ornée de jardins un peu kistch, surmontée d’un petit chateau. Le parc Quinta Normal, très animé le week-end, leur a également beaucoup plu pour la petite ballade en tricycle dans les allées. Le parc Quinta Normal est bordé de nombreux musées; nous avons visité le musée d’histoire naturelle, qui s’intéresse à la biodiversité régionale du Chili, le musée Artequin, qui explique l’art aux plus jeunes, le musée des sciences, qui a passionné les enfants avec ses multiples petites expériences et le musée de la mémoire et des droits de l’homme, plus sérieux et triste, qui commémore les crimes commis sous l’ère Pinochet. Nous avons également eu l’occasion de visiter le musée d’art contemporain et le magnifique musée chilien d’art pré-colombien. Cependant quelques autres attractions majeures attendrons notre retour prévu à Santiago pour la fin du mois de février.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s