Au pays de l’or noir

Depuis Miri, nous avons planifié une escapade au Sultanat de Brunei. La capitale du Brunei, Bandar Seri Begawan, n’est qu’à 150 kilomètres de Miri. Pour nous y rendre, nous louons une petite voiture, une Perodua vert pomme.

Nous nous attendions à beaucoup de fastes dans ce petit pays très riche en pétrole. En réalité, mis à part une grande mosquée, un hôtel ultra-luxueux et le palais royal aperçu de loin, la capitale est une petite ville moderne, plutôt ordinaire. Pas de bolides de luxe dans les rues, pas de boutiques de grand designers dans le petit centre commercial…

Le site le plus étonnant est l’immense village flottant, situé de l’autre côté de la rivière, face à la ville moderne. Maisons, écoles, poste de police, mosquées, tout est construit sur pilotis. Un petit tour en bateau dans le village permet de se rendre compte de l’étendue de ce village.

Autre site étrange, le musée des cadeaux royaux abrite une collection hétéroclite d’objets offerts par les grands de ce monde au sultan du Brunei. Vases hideux et set d’écriture en or, la collection est plus amusante qu’intéressante. Le musée expose aussi des accessoires royaux, tels que des costumes de la garde, des armes, et deux immenses chars d’apparat.

Une particularité du Brunei est que les terres de ce petit état sont très peu exploitées. Le pays tirant toutes ses ressources des plateformes pétrolières « offshore », la majeure partie du territoire est vierge, ni cultivée, ni exploitée. Nous avons pu le constater par nous-même: au sortir de notre hôtel, pourtant situé en plein centre-ville, il suffit de grimper une colline sur notre droite pour rejoindre en quelques minutes la forêt et se balader sur des dizaines de kilomètres de sentiers balisés. Nous choisissons une randonnée d’environ 6 kilomètres, assez difficile cependant, car le terrain est très vallonné. Nous dégustons notre pique-nique au sommet de la colline, avec une très belle vue sur le palais de sultan, et en toute discrétion!

En effet, nous sommes au mois de ramadan et à Brunei la consommation de nourriture et de boisson est prohibée dans les lieux publics du lever au coucher du soleil. Nous avons donc toujours mangé dans des endroits déserts, à l’abri des regards. Par contre, le soir venu, on se régale, sur les marchés ou au buffet « spécial ramadan » de notre hôtel.

Avant de repartir, un petit arrêt à l’hôtel Empire, en bord de mer. Ce qui a été conçu comme une résidence privée du frère du sultan a été reconverti en hôtel pour tenter de valoriser l’investissement pharaonique. Mosaïques et colonnes de marbre, dorures et lustres de cristal, l’endroit est étonnant. Pas tout à fait dans notre budget, quand même!

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s