Le parc national de Taman Negara

Une jungle dense… des moustiques, des sangsues, des serpents et des scorpion… une chaleur moite et étouffante, quelques sentiers de randonnée parfois envahis par la végétation.

Le parc de Taman Negara est un vaste périmètre de jungle préservée, le plus grand de la Malaisie péninsulaire, une forêt tropicale millénaire, la plus ancienne de la planète. Une jungle étouffante et fascinante à la fois.

Après des kilomètres de routes, en direction du sud puis de l’ouest, bordées d’interminables palmeraies, ou parfois de collines dévastées, victimes de la déforestation massive, on se réjouit de découvrir cet espace vierge que seul un sentier de randonnée traverse de part en part.

Pour les petits aventuriers que nous sommes, le parc offre également plusieurs sentiers de randonnées courtes aux alentours du centre d’information. Pour se rendre à Taman Negara depuis le village où nous résidons, il faut traverser le fleuve en bateau-taxi, ce qui ravit les enfants. Nous commençons par une petite balade d’une heure trente en fin d’après-midi. Munis de notre GPS, nous nous écartons des chemins les plus fréquentés pour suivre un sentier à peine visible dans la forêt. Le lendemain, nous partons à la conquête du mont Teresek, un petit sommet à 344 mètres d’altitude. Nous faisons un détour pour admirer la canopée, en nous baladant au sommet des grands arbres, puis nous commençons notre ascension. Petit piquenique au sommet avant d’entamer la descente. Si l’ascension fut raide, la descente est à pic, sur un sentier assez difficile. On finit en longeant la rivière, tout en escaladant parfois les obstacles, troncs ou branches, qui entravent le chemin.

Le troisième jour, Lise et François-Xavier font encore une belle grande randonnée et nous nous retrouvons le soir pour une petite balade guidée. Première rencontre nocturne avec un tapir sauvage, qui vient régulièrement visiter les arrières-cuisines du restaurant du parc. Nous continuons à la lueur des lampes-torches, le guide détecte la présence des petits animaux et nous montre serpents, caméléons, phasmes, scorpions… Près de l’entrée du parc, pas de tigres ou d’éléphants, mais qu’importe, les enfants adorent s’aventurer dans la jungle la nuit.

Après avoir, nous semble-t’il, transpiré pendant ces trois jours tout ce que notre corps comporte d’eau, nous nous réjouissons quand même de retrouver la ville et la civilisation.

Advertisements

One thought on “Le parc national de Taman Negara”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s