Les parcs et les pagodes de Yangon

La dernière étape de notre voyage en Birmanie est l’ancienne capitale du pays, Yangon. Avec ses quatre millions d’habitants, Yangon est la plus grande métropole du pays.

Notre auberge est idéalement située en plein coeur de Downtown, le centre historique de la ville coloniale. Comme les deux-roues sont interdits à Yangon (une des bizarreries de la dictature), la circulation au centre-ville est incroyablement dense, chaotique. Les rues, pourtant larges, sont encombrées de véhicules stationnés souvent perpendiculairement au trottoir. Les nombreux bus s’arrêtent en double, triple file. Le contrôleur surgit alors par la portière, et hurle en birman, énumérant probablement les prochains arrêts du bus. Lorsque plusieurs bus sont stationnés, le vacarme est assourdissant. Les trottoirs sont également animés, parsemés d’échoppes ambulantes, de stands offrant de la nourriture. Nous avons peu eu l’occasion d’apprécier la nourriture de rue en Birmanie, nous nous asseyons donc avec plaisir sur des tabourets en plastique, autour d’une table couverte de diverses brochettes. Le principle est simple: on se sert à volonté et, à la fin du repas, la vendeuse compte le nombre de brochettes consommées en recensant les petites piques en bois puis annonce le prix final. Pour une vingtaine de brochettes, nous payons 1800 kyats, soit environ 1 Euro 50. C’est bon et bon marché.

Nous nous baladons un peu dans downtown. C’est un quartier populaire, bruyant et vivant. Les immeubles sont délabrés, les nombreux bâtiments coloniaux sont soit superbement rénovés, s’ils abritent aujourd’hui une banque ou un hôtel de luxe, soit à l’abandon. En plein coeur de la ville, les immenses et magnifiques bâtiments ministériels ont été désertés du jour au lendemain lors du déménagement vers la nouvelle capitale et tombent désormais en ruine. L’animation de downtown est agréable le soir, mais dans la chaleur du jour, nous y échappons en nous réfugiant dans le calme des pagodes et des parcs de la ville.

Il y a l’immense pagode Shwedagon, bien sûr, magnifique au soleil. Comme il fait très chaud, on progresse d’espace ombragé en espace ombragé et on court, pieds nus sur les dalles brûlantes, d’un espace à l’autre. Il nous faudra presque deux heures pour visiter cette large esplanade. Ensuite, on se balade dans le people’s park, très bien entretenu, et doté d’un mini parc d’attraction.

Le lendemain, on choisit la fraîcheur du musée national. Le trône du roi Thibaw est très impressionnant, les enfants  apprécient également beaucoup la collection d’instruments traditionnels (dont un xylophone en forme de crocodile). Cependant le musée est peu entretenu, l’air conditionné fonctionne mal et il fait de plus en plus chaud à mesure que l’on gravit les étages. Après la visite, on dirige donc vers un nouveau parc, celui du lac Kandawgyi. Il y a une petite plaine de jeux, et un longue passerelle en bois contourne le lac. En suivant celle-ci, nous marchons plusieurs kilomètres.

Pour notre dernier jour, avant de prendre l’avion pour Bangkok, nous choisissons de nous rendre dans un parc à proximité de notre hôtel, le parc Maha Bandoola. De nouveau, celui-ci est magnifiquement entretenu, ce qui est surprenant au coeur du chaos de downtown. La petite plaine de jeux est en parfait état, mais il fait trop chaud pour y jouer longtemps. D’ailleurs, il est déjà temps de nous rendre à l’aéroport.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s