Le parc des bouddhas

Après un trajet mouvementé en bus, pour parcourir 180 kilomètres de sinueuses routes de montagne, nous avons séjourné trois jours dans la petite ville de Vang Vieng, idéalement située sur la route de Luang Prabang à Vientiane et surtout nichée au coeur de paysages spectaculaires. Nous avions résolu d’explorer la campagne environnante et d’atteindre grottes, cascades, points de vue au volant de petites motos. Hélas, la météo en a décidé autrement; nos aventures se sont résumées à des parties de cartes, des leçons de français ou des séances de bricolage. Eh oui, il pleut aussi en Asie!

Qu’à cela ne tienne: trois jours plus tard, nous débarquons à Vientiane après un cours trajet en bus. Il fait un temps splendide et nous trouvons rapidement des motos à louer. Première étape de notre expédition: le consulat de Thaïlande pour nos demandes de visa. Nos visa laotiens arrivent à leur terme, nous entrerons en Thaïlande le 15 janvier. Au consulat, guichet 1, nous patientons une heure avant de remettre passeports et formulaires, guichet 6, encore une heure d’attente pour le paiement et à 11 heures, nous voilà sortis! En route pour notre deuxième étape, une géocache dans la banlieue de Vientiane. Lise trouve la cache rapidement et nous repartons en direction du parc des bouddhas, un parc de sculpture situé à un vingtaine de kilomètres de la capitale. Nous longeons le Mékong et nous apercevons la Thaïlande proche, jusqu’aux bâtiments de la guesthouse où nous séjournerons bientôt.Pour l’instant, nous sommes toujours au Laos et nous découvrons le parc des bouddhas, frère jumeau de celui que nous avions visité l’an passé en Thaïlande. Les deux parcs sont l’oeuvre d’un moine illuminé qui a réalisé de gigantesque oeuvres en béton en l’honneur de bouddha et de divinités hindoues. Le parc laotien est plus ancien et plus petit que son voisin thaïlandais, mais il vaut aussi le coup d’oeil! Les enfants adorent se balader au milieu des statues, on peut les toucher et grimper sur certaines!

De retour en ville, on profite des motos pour faire un détour et dénicher une géocache au sommet du Patuxai, l’arc de triomphe laotien. Encore un détour pour aller admirer le stupa d’or, le monument emblématique de Vientiane, puis nous rentrons à l’hotel en fin d’après-midi. C’est l’heure de pointe, si on peut utiliser cette expression, car le trafic dans la capitale laotienne est loin d’être aussi chaotique qu’au Vietnam! C’est un plaisir de se promener à moto!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s