Randonnée dans le parc national de Cat Ba

Notre troisième journée sur l’île de Cat Ba débute sous un ciel gris mais heureusement sec. Les leçons du matin terminées, nous entreprenons d’explorer l’île à mobylettes. On empile quelques couches de vêtements, on ferme les vestes jusqu’au menton et on part sillonner les routes de l’île en espérant qu’aucune averse ne viendra gâcher la balade.

Premier arrêt pour visiter la grotte de l’hôpital. Comme son nom l’indique, elle servit d’hôpital souterrain pendant la récente guerre du Vietnam. Pas de stalactites ou stalagmites mais des constructions en béton à l’intérieur de cette grotte: salle d’opération, dortoir, réfectoire, piscine et même salle de cinéma.

Un peu loin, nous nous arrêtons de nouveau devant l’entrée d’une grotte. Elle semble temporairement fermée au public: pas de guide, ni de guichet à l’entrée et l’éclairage ne fonctionne pas. Nous nous y engageons à la lueur de nos lampes de poches. La grotte est aménagée mais un peu difficile à explorer: par endroits, le passage se rétrécit fort, puis s’agrandit à nouveau. Lorsque le conduit devient trop étroit, les plus petits font demi-tour avec leur maman tandis que Lise continue l’exploration avec son papa. Ces derniers font également demi-tour un peu plus loin, mettant un terme à l’expédition spéléo. Nous ne saurons pas où menait le passage.

De retour sur les motos, nous continuons jusqu’aux portes du parc national de Cat Ba. Nous n’avions pas prévu d’y faire une randonnée car la pluie menaçait en début de journée, mais il est maintenant 15h et le ciel s’éclaircit par endroits. Renseignements pris, il est possible d’effectuer la randonnée conduisant au pic Ngu Lam en moins de 2 heures. Nous voilà donc partis. Nous n’avons pas de sac à dos pour porter Lucie, mais elle a déjà prouvé son endurance et nous comptons sur elle pour grimper jusqu’au sommet. Motivation supplémentaire pour les enfants: nous savons qu’une géo-cache se trouve près du sommet et nous espérons la dénicher.

Le sentier grimpe au milieu d’une jungle luxuriante. Après un grosse demi-heure de marche, la pente devient plus abrupte, et à l’approche du sommet, le sentier s’apparente presque à une voie d’escalade. Lise et Loïc grimpent sans encombres, tandis que nous croisons un groupe d’ouvriers d’entretien du parc qui redescend dans la vallée. Un à un, ceux-ci se relaient pour hisser Lucie quelques mètres plus haut et la voici rapidement sur la plateforme d’observation, au sommet de la montagne. L’ascension en valait la peine, la vue est à nouveau magnifique.

imageDans notre précipitation pour grimper les derniers mètres, nous avons négligé la cache et nous redescendons un peu pour la chercher. Il faut faire vite car le jour baisse déjà. Après 10 minutes de recherche, la voici! Les enfants, et particulièrement Lucie, sont ravis. La descente est ensuite facile et rapide, mais la nuit est tombée lorsque nous regagnons nos motos. Nous n’aimons pas beaucoup conduire la nuit, mais la distance est courte et la route peu fréquentée, et nous sommes rapidement de retour en ville après cette journée bien remplie.

Advertisements

One thought on “Randonnée dans le parc national de Cat Ba”

  1. Soyez prudents les bourlingueurs. Lise, Loïc, Lucie vous vivez de superbe moments avec papa et maman, profitez en bien. Lise fait bien attention a ton bras. J’espère que papa a retrouver son beau sourire après la réparation de sa dent. Je vous embrasse tous très fort. 😘

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s