Les baies de Lan Ha et d’Halong

Nous sommes arrivés ce dimanche 30 novembre sur l’île de Cat Ba. Cette île est le point de départ de nombreuses excursions dont l’une notamment mène dans la baie d’Halong. Nous n’étions pas certains de vouloir visiter cette célèbre baie. La plupart des excursions, organisées au départ de Hanoi, sont soit hors de notre budget soit peu recommandées tant la prestation est de piètre qualité. Des hordes de bateaux, des eaux polluées, des sites dégradés… Les échos de voyageurs mécontents font frémir.

Ce sont d’autres voyageurs qui nous conseillent de nous rendre sur l’île de Cat Ba. Cette île est proche de la baie de Lan Ha, similaire à la baie d’Halong, mais à l’écart du tourisme de masse. De plus, l’île en elle-même mérite une visite. Arrivés sur l’île, nous so mmes immédiatement convaincus d’avoir fait le bon choix: en cette fin d’après-midi, le temps est splendide, le petit port, paisible et le soleil couchant sur la baie, magnifique.

IMG_1021.JPG

Nous réservons immédiatement notre excursion: celle-ci nous conduira dans la baie de Lan Ha puis dans une partie de la baie d’Halong elle aussi à l’écart des circuits touristiques les plus populaires. Départ le lendemain matin à huit heure précise et petite déception: le ciel est gris, nuageux. Tant pis pour les photos époustouflantes!

Après une heure de croisière dans la baie de Lan Ha, nous atteignons la baie d’Halong. A vrai dire, c’est notre guide qui nous en informe: les formations géologiques des deux baies sont tout à fait comparables et remarquables. Pour un novice, impossible de s’orienter dans ce labyrinthe d’îlots verdoyants à perte de vue.

IMG_1024
La baie d’Halong (ou était-ce celle de Lan Ha?)

Le bateau s’immobilise enfin pour nous permettre de monter à bord de kayaks. Les kayaks sont le meilleur moyen d’explorer la baie. C’est magique: on pénètre dans des cavités à peine visibles et on ressort dans un lagon isolé, encerclé par les montagnes de karst. Il pleut légèrement et l’air est devenu plus frais, mais il suffit de plonger sa main dans l’eau pour se rappeler que nous sommes sous les tropiques. Surprise de taille: notre guide nous indique de minuscules point noirs sur la falaise. Ce sont des langours de Cat Ba, une espèce rare dont seuls quelques dizaines d’individus subsistent à l’état sauvage. En se rapprochant, on les distinguent facilement: des petits singes à longue queue, au pelage noir et dont la tête est bordée de brun et de blanc.

imageimage

Les langours de Cat Ba
Les langours de Cat Ba

De retour sur notre bateau, un copieux repas nous attend. Nous continuons ensuite notre croisière jusqu’à notre second point d’ancrage. Nous sommes à proximité d’une petite plage sur un îlot que notre guide nous propose de rejoindre à la nage. Il bruine toujours, les quelques voyageurs qui nous accompagnent dans cette croisière déclinent poliment l’offre. Seuls François-Xavier, Lise et Loïc se jettent à l’eau, littéralement. Joëlle et Lucie gagnent le rivage en kayak. Certes, le beau temps n’est pas de la partie, mais la température de l’eau est réellement agréable.

Il est temps de rentrer au port. Sur le retour, la pluie s’intensifie et les montagnes se nimbent dans un voile de brouillard. Au cours de cette excursion, nous n’avons pas croisé plus d’un dizaine de touristes; une superbe expérience bien différente de celle de nombreux visiteurs.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s