A vélo près du parc national de Phong Nha

Voici deux jours que nous sommes arrivés à Son Trach. C’est un petit village isolé, à proximité du parc national de Phong Nha. Comment sommes nous arrivés ici? Nous avons pris le train depuis Hué jusque Dong Hoi, la ville la plus proche du parc, en compartiment « assis dur ». Sur le trajet précédent Da Nang- Hué, le train était plutôt coquet et la vue magnifique. Ce train-ci est extrêmement vieillot, sale, lent, et bondé. Enfin, il pleut tellement qu’on ne distingue rien à travers les vitres. Une chouette expérience malgré tout: nous sommes les seuls européens dans le wagon, autour de nous les vietnamiens étendent des nattes de bambous sur le sol et s’installent confortablement. Arrivés à Dong Hoi, il ne pleut plus. Nous avons réservé une voiture pour parcourir les derniers kilomètres, le reste du trajet est confortable. 45 minutes plus tard, nous voici à Son Trach.

Le mauvais temps nous suit depuis la fin de notre séjour à Hué. Cependant, ce lundi, le temps est correct, c’est-à-dire qu’il ne pleut pas. Nous décidons donc de louer des vélos pour explorer les environs. Mieux que des vélos, nous dénichons un tandem où (presque) toute la famille peut être installée (relativement) confortablement. Lise trouve aussi un vélo à sa taille. Elle est ravie car elle adore faire du vélo! Vacillants sur notre nouvelle monture, nous voici partis.  500 mètres d’un chemin boueux, puis des petites routes en bon état.

Zut, il commence à pleuvoir. L’averse ne dure que le temps d’enfiler nos vestes. Nouvelle incident: Loïc se blesse en mettant son pied dans les rayons. Après de gros pleurs et des premiers soins administrés également avec l’aide de villageois qui frictionnent la blessure avec une huile désinfectante, nous repartons. Rassurez-vous, la blessure est superficielle.

Nous longeons la rivière. Le décor est fabuleux, nous sommes entourés des montagnes du parc national de Phong Nha, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, s’il vous plaît!

Après une dizaine de kilomètres (presque) sans embûches, nous faisons une halte rapide à notre auberge, pour panser la blessure de Loïc et nous désaltérer.  Puis nous repartons, après un délicieux repas pris à proximité  de notre hotel; nouilles, brochette de porc et crêpes de riz au menu.

Nous continuons le long de la rivière. Notre destination est quelques kilomètres plus loin, une chambre d’hôtes où nous pourrons déguster un café glacé. L’étape s’avère une belle découverte. Tout d’abord, le café glacé au chocolat est succulent et la vue, sur la rivière et les montagnes, est superbe. Ensuite, dans cette chambre d’hôte tenue par la personne qui a découvert la plus grande grotte du monde, la grotte de Hang Son Doong, nous avons la chance de discuter avec un spéléologue qui accompagne les rares visiteurs dans la grotte. La grotte de Hang Son Doong a été découverte en 2009. Notre spéléologue nous montre quelques photos et nous fait part de ses expériences. Cela donne envie. Mais la visite sera pour une prochaine fois: le trek seul coûte 3000$ et dure 7 jours! Et l’âge minimum requis est 18 ans. Mais le décor semble tellement fantastique! Pour plus d’informations sur la grotte, cliquez ici.

Après cette longue pause, nous repartons vers notre hotel, où nous arrivons à 16 heures. Il est temps de faire la classe à Lise et Loïc!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s