Flâneries à Hoi An

Depuis quelques jours, nous arpentons les ruelles de la vieille ville de Hoi An. Port de commerce important au XVIème et XVIIème siècles, la ville est restée figée dans le passé, suite à l’ensablement partiel de ses voies d’eau.

Au bord de l'eau à Hoi An
Au bord de l’eau à Hoi An

Au coeur de la ville, plus de 800 bâtiments sont classés patrimoine historique par l’UNESCO. Bien sûr, la ville est très fréquentée des touristes, mais en cette basse saison, saison des typhons et des inondations, aux heures chaudes ou dans les ruelles isolées, nous pouvons flâner en toute tranquillité. La vieille ville est très compacte, et ses rues sont piétonnières, ce qui est très agréable pour les enfants. Ils peuvent enfin courir et jouer sans crainte de se faire heurter par une moto ou une voiture – cependant nous devons garder un oeil attentif car de nombreux cyclo-pousses parcourent la ville.

Le ravissant pont japonais
Le ravissant pont japonais

La ville compte vingt-deux sites historiques dont l’accès est payant, sous forme d’une carte à découper qui donne accès à cinq sites au choix. Nous achetons deux cartes. Les enfants ne paient pas et pour multiplier leurs occasions de découvrir temples, vieilles maisons et musées, nous choisissons de nous séparer pour les accompagner, afin qu’ils puissent visiter dix sites, soit avec Joëlle, soit avec François-Xavier. Bien nous en à pris: les contrôleurs sont peu regardants, et nous avons pu plus d’une fois visiter un temple ou une maison en famille, munis pourtant d’un seul coupon.

Influences chinoises dans les temples
Influences chinoises dans les temples

Cependant, nos flâneries sont si lentes, qu’après trois jours de promenade dans cette toute petite ville, nous n’avons pas encore épuisés nos dix coupons.  Peu importe, ces jours passés furent bien agréable.

La nuit, la ville s'illumine de lanternes, accrochées aux maisons ou posées sur l'eau
La nuit, la ville s’illumine de lanternes, accrochées aux maisons ou posées sur l’eau.
Advertisements

2 réflexions sur “Flâneries à Hoi An”

  1. Salut les Bourlingueurs, ici Rosières.
    Je suis toujours avec beaucoup d’intérêt votre beau voyage.
    J’espère que vous allez tous bien. Chez nous, tout va bien, à part le
    quartier qui se vide de tout mes petits loulous. Il commence à faire plus
    froid, l’automne est installée. Je vous embrasse tous très fort.
    Chantal.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s